SOCIÉTÉ

Maupiti : des dizaines d'habitants contre le projet d'aménagement d'un quai


Dimanche 5 Mars 2017 à 16:11 | Lu 4904 fois

ENVIRONNEMENT - Après l’affaire du dépotoir sauvage, c'est le projet d’aménagement d’un quai qui suscite des remous à Maupiti. La commune prévoit l’extraction de plusieurs centaines de m3 de soupe de corail. Une idée loin de recueillir l’approbation de l'ensemble de la population : les opposants au projet se sont mobilisés pour dire « non »


"Ca suffit, on a déjà pollué Maupiti" : c’est le cri de colère de la population de l'île. Depuis la semaine dernière elle se mobilise pour faire cesser l’extraction de 500 m3 de soupe de corail. Des travaux exécutés dans le cadre de l’aménagement d’un quai destiné aux pêcheurs. Les habitants craignent pour leur garde manger.
"C'est ici que nous pêchons! Nous avons des enfants, nous pensons à leur avenir, nous ne voulons pas de ces extractions", s'insurge Temanihi, pêcheur. "Nous leur avons demandé de nous installer un ponton flottant car nous ne voulons pas polluer le site! "
 
Les pensions de familles aussi sont inquiètes. Car le lagon de Maupiti est le terrain de jeu des raies Manta. D’ailleurs, des excursions proposent de nager avec ces animaux marins, et c’est une activité prisée des touristes.
"Dès qu'on commence à faire des constructions dans le lagon, on impacte toute la faune et la flore, notamment ici, ce qui est particulier, ce sont les raies Manta qui passent tous les matins le long d'un banc de sable, et qui tous les midis, relongent l'île et passent en plein dans la zone des extractions... si on les gène dans leur passage, elles vont rapidement changer de chemin, voire sortir du lagon, du coup,  toutes les activités touristiques vont en pâtir!", indique le responsable d'un club de plongée. 
 
En plus des risques de pollution et des autres conséquences que ces travaux pourraient avoir sur l’environnement, les contestataires dénoncent le manque de transparence du conseil municipal à ce sujet :"Ce qui me désole le plus, c'est que tout a été fait derrière notre dos", déplore un résident.  "Le conseil municipal, le maire surtout, a oublié qu'une partie de sa population vit à proximité de ce site! "
Ce qu'admet partiellement Woullingson Raufauore, le maire : "C'est vrai que les gens n'ont pas été consultés! Mais j'ai voulu tout de même discuter avec les gens concernés, les pêcheurs, ceux qui ont des poti marara, et ils étaient tous unanimes... "
Plusieurs pêcheurs démentent... 
 
Après une manifestation houleuse lundi dernier, les élus ont finalement accepté de rencontrer leurs détracteurs, une discussion qui n’a pas abouti à un consensus. Une pétition circule depuis peu sur la petite île. Plus de 300 personnes l’ont déjà signée. 


Les 2 partis ont décidé de camper sur leur position. Il faudra peut-être l’intervention d’une tierce personne pour trancher. 
 
Jessica Doucet Tuahu 


Le reportage diffusé dans l'édition du 4 mars 2017








Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Octobre 2017 - 17:27 2 600 participants au cross de La Mennais

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB