TNTV - Actualité, news, replay et direct live de Polynésie


Marine Le Pen, candidate Front National


Lundi 3 Avril 2017 à 13:22 | Lu 152 fois

PORTRAIT - Marine le Pen est la candidate officielle du Front National à l'élection présidentielle de 2017. Elle s'était présentée à la présidentielle de 2012 et avait obtenu 17,90% des voix au premier tour.


Crédit photo: DR
Crédit photo: DR
Agée de 48 ans, Marine le Pen est présidente du Front national depuis janvier 2011, députée européenne et conseillère régionale des Hauts-de-France.

Son parcours politique:
Avocate, elle rejoint le service juridique du FN en 1998. Elle deviendra plus tard conseillère régionale du Nord-Pas-Calais et conseillère municipale d’Hénin-Beaumont. En 2007, Marine Le Pen devient la directrice de la campagne de Jean-Marie Le Pen avant de prendre en 2011 les rênes du parti. Candidate à l’élection de 2012, elle réalise le meilleur score du FN à une élection présidentielle avec 17,90% des suffrages.

Son patrimoine:
La candidate FN a déclaré au total un patrimoine de 611.832 euros (73 420 000 Fcfp) de biens immobiliers comprenant, à travers des parts dans une SCI, une maison de 633 m2 dans les Hauts-de-Seine et une propriété de 120 m2 dans les Pyrénées-Orientales. Elle possède 28,5% d'une maison de 120m2 dans le Morbihan et 20,5% d'une propriété de 382m2 dans les Hauts-de-Seine. Marine Le Pen affiche aussi un total de 19.372,55 euros (2 324 640 Fcfp) détenus sur trois comptes.

Elle a contracté trois prêts, dont deux pour la présidentielle auprès de Cotelec, le premier de deux millions d'euros (240 millions Fcfp) et le second de quatre millions d'euros (480 millions Fcfp), dont 3,6 millions (432 millions Fcfp) restent à rembourser.

Son programme pour l'Outremer et la Polynésie:
Selon son programme "L’Outre-Mer fait partie intégrante de la France, de son territoire, de son patrimoine, de son histoire, de son peuple. De ce fait, cette France du bout du monde se place naturellement au cœur du projet présidentiel de Marine."

Parmi ces projets:
- Un grand ministère d’Etat de l’Outre-Mer et de la Mer: En liaison avec les autres ministères, ce grand ministère, à compétences élargies, interviendra de manière transversale sur tous les sujets importants, assurant ainsi une vraie cohérence aux politiques publiques et une adaptation aux réalités et spécificités locales.

- Affirmer la souveraineté de la France sur l’espace ultra-marin: Le pillage des zones de pêche, le potentiel en termes de ressources naturelles d’avenir, le rang de la France sont autant de défis à relever de toute urgence par la sécurisation visible et efficace de ces espaces considérables et des équilibres démographiques. La marine nationale doit être renforcée au-delà du renouvellement partiel et très insuffisant de ses bâtiments. Il convient également de renforcer au plus vite les moyens aéronautiques de patrouille militaire dans l’Océan Pacifique, l’Océan Indien, l’Arctique. Tous les moyens aériens modernes (drones et avions), complémentaires des bâtiments de surface, doivent être évalués et mis en oeuvre de façon pertinente en fonction de la réalité de chaque territoire.

- Replacer l’Outre-Mer au coeur de l’économie française: Construire une économie solide offrant de vraies perspectives de pouvoir vivre et travailler localement sans être obligé d’envisager le départ vers la métropole ou même l’expatriation; Instaurer une interface locale avec les grandes économies régionales destinée à permettre à la France d’élargir ses potentialités de développement et d’investissement dans le monde entier : l’Outre-Mer doit être la porte d’entrée d’une économie française ouverte sur le monde ; Faire de la France et notamment de l’Outre-Mer le pôle de référence mondiale pour l’économie de la mer.

- Sur l'éducation: retour de l’autorité et de la discipline ; Recentrage énergique des enseignements autour des fondamentaux de l’instruction publique ; Augmentation des heures de français et de mathématiques à l’école primaire ; Réduction des horaires consacrés à des activités périscolaires ou ludiques ; Interdiction de passer en sixième si on ne sait pas parfaitement lire et écrire. les étudiants ultramarins doivent, en métropole, bénéficier notamment d’une priorité d’accès aux logements étudiants.

Pour la Polynésie, Marine Le Pen indique que "Sans remettre en cause leur attachement à la citoyenneté française, les Polynésiens doivent disposer d’un statut spécifique". Elle désire "accompagner le développement économique" en réexaminant "La question de la répartition des compétences entre l’État et le Pays". Elle indique que l'Etat doit s'engager aux côtés de la Polynésie sur deux axes économiques, à savoir: Le tourisme qualitatif et haut de gamme, et l’exploitation des "formidables" potentialités de sa zone maritime.

- Sur la santé, elle préconise trois engagements:  L’inscription dans la Loi organique statutaire de la Polynésie française de l’engagement de la France à indemniser les victimes des essais nucléaires, afin de pérenniser les promesses par le droit . L’amélioration significative des mécanismes d’indemnisation des victimes directes des essais nucléaires. L’investissement dans les infrastructures de santé pour les amener à la moyenne nationale.

- Concernant la sécurité, elle estime que, les lois et règlements destinés à rétablir, en France métropolitaine, la sécurité des personnes et des biens doivent être étendus et appliqués sans retard en Polynésie française. La lutte contre la délinquance doit être menée sans faiblir avec la même détermination qu’en Métropole. Concernant la menace islamiste, elle compte appliquer une politique préventive en interdisant l’installation de ressortissants français ou étrangers en Polynésie française susceptibles de vouloir faire du prosélytisme, "comme cela est arrivé en 2013 avec un projet d’installation de mosquée salafiste".

Son soutien local:
Eric Minardi - Président de Te Nati FNP

Son programme: “Au nom du peuple”
Marine Le Pen propose d’introduire la proportionnelle intégrale avec prime majoritaire aux législatives. Elle souhaite aussi abaisser le nombre de députés à 300 (contre 577 actuellement) et celui de sénateurs à 200 (au lieu de 348). La création d’un référendum d’initiative populaire, possible sur proposition d’au moins 500.000 électeurs, est également prévue.
 
- Sur l'Europe, la présidente du Front national désire que  la France “retrouve sa souveraineté monétaire, législative, territoriale et  économique”. Elle compte organiser un référendum sur l’appartenance du pays à l’Union européenne et assurer le “rétablissement d’une monnaie nationale”.

-  La présidente du Front national souhaiterait réserver la commande publique aux entreprises française, mettre en place une taxe additionnelle sur l’embauche de salariés étrangers et soutenir le “Fabriqué en France” par “un étiquetage obligatoire, clair et loyal sur l’origine des produits”.

- Sur l'immigration, le Front national veut “réduire l’immigration légale” à un solde annuel de 10.000 personnes, mettre fin au caractère automatique du regroupement familial et à l’acquisition de la nationalité française par mariage. En outre, Marine Le Pen souhaite “rendre impossible la régularisation ou la naturalisation des étrangers en situation illégale”.

-  Pour “éradiquer le terrorisme”, Marine Le Pen n'y va pas par quatre chemins: interdiction et dissolution de tous “les organismes de nature liés aux fondamentalistes islamistes”, expulsion des fichés S qui le sont pour lien avec l’islamisme radical, fermeture de toutes les mosquées extrémistes recensées par le ministère de l’Intérieur.
 
Son site de campagne: https://www.marine2017.fr/

Son programme pour l'outremer

programme_outre_mer_2016.pdf PROGRAMME_OUTRE_MER_2016.pdf  (2.28 Mo)