FAITS DIVERS

Marcel Tuihani a été mis en examen


Mercredi 24 Décembre 2014 à 15:55 | Lu 596 fois

Justice. Le président de l'assemblée de la Polynésie est sorti de garde à vue ce mercredi après-midi.


Le président de l'assemblée de la Polynésie, Marcel Tuihani, est sorti de garde à vue ce mercredi après-midi, à quelques heures du réveillon de Noël. Il a annoncé avoir été mis en examen sans en préciser le motif. 

Hier mardi, Marcel Tuihani avait été convoqué pour être entendu à la direction de la Sécurité publique (DSP). Dans l'après-midi, il avait été placé en garde à vue, et y a passé la nuit. 
Son audition intervenait dans le cadre de deux enquêtes : sur l'utilisation du personnel de la présidence dans la rénovation de locaux de l'assemblée et sur l'enquête dite de "la vaisselle" .  
La justice tentait de clarifier les éléments qui étaient à la connaissance de Marcel Tuihani lors de la rénovation des locaux mis à la disposition de Gaston Flosse à l'assemblée. Les enquêteurs souhaitaient également faire la lumière sur ce que le président de l'assemblée savait de l'aménagement d'un espace de restauration réservé à l'usage exclusif de Gaston Flosse, dans l'enceinte de l'institution. Une partie de la vaisselle soupçonnée d'avoir été détournée de la présidence avait été retrouvée dans ce lieu lors d'une perquisition.   

A sa sortie de garde à vue, Marcel Tuihani a tenu a remercier la DSP pour la manière dont il a été traité. "Je vais très bien. je tiens à remercier les agents de la DSP qui m'ont bien accueilli. Les agents de la DSP font leur travail de manière très professionnelle", a-t-il déclaré au micro de Tahiti Nui Télévision.
Le président de l'assemblée a annoncé avoir été mis en examen, sans en préciser le motif. Il fait également l'objet d'un contrôle judiciaire mais "assez limité". "Je n'ai pas de difficulté à assumer les fonctions que j'assume aujourd'hui à l'assemblée de la Polynésie française", rassure-t-il.

Marcel Tuihani pourrait avoir été mis en examen pour délit de recel et complicité de détournement de fonds publics. Il est convoqué de nouveau le 14 janvier à la DSP. Et lorsqu'on pose la question au président de l'assemblée sur son lien avec l'affaire de la vaisselle il répond : "Je me pose encore la question". 

Par ailleurs, selon nos informations, une nouvelle perquisition aurait été ordonnée ce mercredi matin à l'assemblée par le juge Stelmach. 

Sur notre plateau hier, Jean-Christophe Bouissou, ministre de la Relance, membre du Tahoeraa comme Marcel Tuihani, ne souhaitait pas se prononcer sur la garde à vue de son collègue. "Nous sommes respectueux du fonctionnement de la justice", a-t-il déclaré. "Il faut laisser l'enquête se poursuivre (...) Ce n'est pas une enquête lancée par le gouvernement. C'est une enquête in situ. Laissons faire la justice. Je ne ferais pas plus de commentaires". 


Tags : JT français





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 08:39 Un naufragé à la dérive retrouvé au sud de Raiatea

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard