SPORT

MMA : 5 Polynésiens à l’Epic Fighting 31


Jeudi 16 Juin 2016 à 17:29 | Lu 4994 fois

COMPÉTITION - Le 24 juin, 5 aito iront défendre les couleurs du fenua lors de la 31e édition de l'Epic Fighting. Une des plus grandes organisations de MMA en Californie. Près de 4000 personnes sont attendues dans l'arène du Four point Sheraton. Nos représentants sont Raihere Dudes, Tamahau McComb, Henri Burns, Teva Paulet et Haunui Otcenasek.


MMA : 5 Polynésiens à l’Epic Fighting 31
Avant de partir sur le sol américain, nos représentants ont dû s’atteler au "parcours du combattant" au niveau médical. Une batterie d’examens très rigoureux qui comprend une prise de sang, un champ visuel, un électrocardiogramme et un électroencéphalogramme qui viendront compléter le dossier médical que chaque combattant doit livrer au comité organisateur. Une fois le dossier rendu, reste encore pour l’athlète à passer un contrôle médical quelques heures avant la rencontre et un contrôle de sûreté avant de rentrer dans la "cage". Le suivi médical du gladiateur se terminera par un dernier contrôle après le combat.

Le MMA est un sport  complet qui sollicite tous les aspects du combat et qui requiert donc une bonne condition physique. D’ailleurs comme la plupart des grosses organisations de sport de combat, l’Epic Fighting est intransigeante pour l’intégrité physique de l’athlète.  Après une longue préparation, de nombreux sacrifices, des économies pour régler les frais médicaux, le déplacement, le logement, les aito de Polynésie sont plus motivés que jamais !
 

SportsTahiti / Tamatoa Tefau 


Raihere Dudes

Parmi nos gladiateurs des temps modernes, on retrouve bien entendu un  des pionniers du MMA au fenua : Raihere Dudes, « The Islander ». Après s’être expatrié du fenua depuis quelques années, Raihere est l’un des seuls à avoir continué sa quête. Depuis l’année dernière, le dénommé Islander aux États-Unis ne cesse de se faire un nom au États-Unis. Aujourd’hui, le Tahitien compte quatre ceintures à son actif. Lors de cette 31ème soirée, il se bat  pour une nouvelle ceinture.

Tamahau Mc Comb

Après un long moment hors de la « cage » pour cause de blessure, Tamahau Mc Comb a parfait sa technique au strike et au take-down. L’expérience qu’il a acquise en lutte lors de son stage aux Etat-Unis et sa préparation dans la sélection tahitienne, seront des atouts indéniables pour son prochain duel. Pour la première fois le « Huahine Boy » combattra en LightWeight (71kg), une catégorie en-dessous de celle dans laquelle il évolue habituellement. Il affrontera Richard Poun, du UFC Gym Rosemead, un spécialiste du strike et de la lutte.

Teva Paulet

Teva Paulet, quant à lui,  entamera son deuxième combat de MMA. Excellent stricker, Teva s’est préparé durant de nombreux mois aux techniques de sol. Le « maona » sera opposé à Nicholas Badis du Victory MMA.  Ce passionné d’arts martiaux a démontré ses prouesses dans les sports de pieds-poing lors d’une soirée internationale de boxe Thaï face à la Nouvelle-Zélande.

Haunui Otcenasek

Haunui Otcenasek fera ses premiers pas en MMA. Redoutable combattant dans les compétitions locales de Jiu-Jitsu Brésilien, le coach de Teva JJ possède plus d’une corde à son arc puisqu’il a été aussi champion universitaire de France en boxe anglaise. « Le déclic m’est parvenu quand Dany Gerard annonçait qu’il allait se lancer dans le MMA à l’âge de 31-32 ans. Aujourd’hui j’ai 32 ans et je me disais que j’étais trop âgé pour ça, alors quand j’ai appris la nouvelle ça m’a encore plus motivé. C’est là que j’ai pris la décision de partir avec Here et les autres » nous confie Haunui. Depuis plusieurs mois, il aiguise ses combinaisons pieds-poings dans la salle Islander MMA à Punaauia.

Henri Burns

Henri « Giant Killa' » Burns évoluera dans la catégorie des lourds. Le guerrier de Moorea qui a fait ses preuves sur les rings maori est très attendu par les promoteurs américains. « Je peux vous dire que moi et les boys on est hyper motivés. On fera tout pour représenter le fenua au plus haut. Quoi qu’il arrive on sera soudés jusqu’à la fin, » déclarait l’enfant de Moorea.








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard