TNTV - Actualité, news, replay et direct live de Polynésie


Les tavana imposent leur tempo


Dimanche 7 Mai 2017 à 17:38 | Lu 1272 fois

PRESIDENTIELLE - Emmanuel Macron en tête dans la zone urbaine de Tahiti, signe que les consignes de vote lancés par les tavana et le gouvernement ont été suivies dans la majorité des grandes communes.


Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
Arrivé troisième,  il y a 15 jours, le jeune nouveau visage de la politique créé la surprise. Emmanuel Macron obtient son meilleur score à Paea avec un peu plus de 65% des suffrages. Une victoire pour le tavana. Jacqui Graffe s'était positionné en sa faveur quelques jours avant le 1er tour. "J'ai l'habitude de dire que le candidat qui est élu par la population de Paea est le candidat qui sera élu en métropole, et nous sommes heureux parce que nous avons gagné ce soir, pour la commune de Paea, et pour la France."

La candidate du front National qui avait fait une percée au 1er tour à Faa'a, Arue et Moorea doit aujourd'hui se contenter d'une légère avance sur l'île soeur . Marine le Pen l'emporte sur un  score serré avec près de 51% contre 49% pour Macron.

A Faa'a, si la mobilisation progresse, l'abstention reste très élevée . 69% des électeurs ont boudé la présidentielle. Le maire Oscar Temaru se focalise sur le prochain rendez vous électoral. "Nous allons présenter des candidats, des gens de ce pays. Qui connait Marine Le Pen à part monsieur Flosse? Qui connait monsieur Macron? Personne."

De Paea à  Mahina, Le report des voix du Tapura est largement favorable au mouvement En Marche . les consignes de vote du groupe ont donc été suivies , de quoi réconforter les maires comme à Punaauia. Le commune enregistre la plus haute mobilisation des électeurs avec une participation d'un peu plus de 54%.

"J'ai eu un peu peur au départ de reporter des voix sur un candidat qui est arrivé troisième localement et finalement, ma crainte est dissipé." déclare soulagé Rony Tumahai, maire de Punaauia.

Sur la côte Est,  la victoire d'Emmanuel Macron motive le  mouvement En Marche à poursuivre son émancipation  pour le prochain rendez vous électoral dans un mois. Les législatives. "Concernant le mouvement En Marche, c'est simple, une commission est mise en place, tout le monde peut déposer sa candidature et à l'issue de cette commission, nous saurons quels seront les candidats soutenus par le mouvement, ou du moins par le parti En Marche." explique Natacha Helme, porte parole du mouvement.

Une nouvelle campagne débute, mais pas sur qu'En Marche Polynésie arrive cependant à se frayer un chemin entre les trois grands partis du fenua. A savoir, le Tapura, le Tahoeraa et le Tavini.
 
 
Rédaction web avec Thomas chabrol