SOCIÉTÉ

Les tatoueurs marquisiens en colère


Lundi 2 Mars 2015 à 11:36 | Lu 10911 fois

Art. Ils protestent contre le documentaire Tatau, la culture d'un art


Les tatoueurs marquisiens sont en colère. Ils protestent contre le film Tatau, la culture d'un art, récompensé au Festival international du film océanien (Fifo). Ils dénoncent le cumul d'amalgames et de contre-vérités. "Jean-Philippe Joaquim (le réalisateur du documentaire, NDLR) m'a dit : Teiki, il faut que vous digériez ça les Marquisiens : qu'aujourd'hui, le tatouage marquisien, c'est le "tatau" tahitien. Mais... pour qui il se prend ?" lance Teiki Huukena, tatoueur. "On le fait vivre notre patutiki (tatouage marquisien, NDLR). Ce n'est pas une question qu'on ne veut pas partager, mais il faut qu'on arrête de raconter des bêtises sur nous", ajoute-t-il. 
Les professionnels déplorent l'amalgame entre le tatouage marquisien et la pratique tahitienne de cet art.

De son côté, le réalisateur du documentaire ne comprend pas la polémique. "Le "tatau", le tatouage tahitien, quand il renaît, utilise une majorité de motifs marquisiens, issus du "patutiki". C'est une vision contemporaine, une vision moderne, qui, effectivement, n'utilise pas les motifs à bon escient par rapport à l'usage traditionnel et ancien du tatouage marquisien. Néanmoins, c'est un fait social, une réalité", estime Jean-Philippe Joaquim. Le réalisateur voit dans les reproches des tatoueurs, l'occasion d'un débat, d'une discussion sur cet art polynésien. "Il y a un dialogue qui est entamé et ça c'est très bien, c'est très positif. Il faut continuer et faire avancer les mentalités pour essayer d'être plus clair et historiquement, et symboliquement aussi, quant au développement des tatouages contemporains, qu'ils soient purement marquisiens, ou tahitiens". 


Tags : JT français




Vos réactions
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

26.Posté par Mata le 13/08/2015 19:47 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour , j''ai fait le tour des conventions de salons de tatoos en métropole , on voit que le tatoos marquisiens est une histoire d''argent ..teiki gagne très bien sa vie si bien qu''il tatoue à la chaîne ..c''est un marché c''est tout...

25.Posté par POUAU le 25/06/2015 08:13 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Juste vous dire soyons fière de notre culture et laissé les gens parlé le pacifique tattoo c''est nous tous réunit marquises tahiti nouvelles Zélande Samoa etc......Voilà maintenant celui qui est pas d''accord avec ce que je dis pas grave sans rancune

24.Posté par POUAU le 25/06/2015 08:06 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Kaoha nui ia kotou paotu pour ma part pas grand chose juste pour vous dire sincèrement y a assez de guerre , des gens qui foute la merde dans le monde entier moi je suis marquisiens je ne prend pas parti pour marquises, ni tahiti, ni etc.....

23.Posté par Huioutu Moetai le 09/03/2015 22:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous avons raison de nous unir autour de nos TUHUKA PATUTIKI ENANA (tatoueur marquisien).
Il est de notre devoir de protéger et non pas de laisser se qui nous appartient entre les mains de rapace qui voudrais changé le cours de l'histoire.Il a fallu à Mr Joaquim quatre années pour nous sortir cette connerie monumentale wouau!!! c'est énorme!!.Si pour vous cher Mr. le tatouage d'un TIKI avec deux ailes d'anges est du contemporain pas pour nous.Nous vous avons pas attendu pour partager nos tatouage avec tous nos frères du pacifique et ce mélange ne vous donne pas le droit de le nommé TATAU TAHITIEN.Et puis qui êtes vous? d'ou sortez vous? pour venir nous donné une leçon sur notre culture.Maintenant que vous nous avez fâché vous demandez le dialogue ou un débat ce n'est pas nous qui avons besoin de clairvoyance mais vous cher Mr. Joaquim.Un peuple qui a survécu à la colonisation ne peut pas digéré une seconde colonisation venant de vos propos.Ne défier pas le MANA ENANA vous n'êtes pas à la hauteur.Le tatouage polynésien n'à pas besoin de vous pour sa promotion car elle est connu dans le monde entier et c'est tant mieux.Le manque de respect que vous avez eux envers mon archipel et ces tatoueurs c'est cela qui me fâche.

22.Posté par Teiki Huukena le 09/03/2015 14:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sorry, je ne savais pas que les liens hypertextes ne fonctionneraient pas dans cette messagerie :(.
Vous pouvez, si vous le souhaitez, faire un copier et coller de ces liens sur la barre d'adresse.
a pae.

21.Posté par Teiki Huukena le 09/03/2015 14:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ka'oha nui 'otou,
on m'a informé sur les intéressants échanges… Merci à TNTV d'avoir ouvert médiatiquement le débat.
Pour illustrer un peu les tatouages Polynésiens je vous propose pour ceux à qui ça intéresse de voir une image sur ce lien: la différence entre le Ta Tau et le Patu Tiki Traditionnels :
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=853570978033128&set=oa.613038898795716&type=1&theater
Une image sur ce lien sur la différence entre quelques styles de tatouages traditionnels en Polynésie. de gauche vers la droite: Ta Tatau, Patu Tiki, Ta Tau, Ka Ka'u, Ta Moko, Ta Kona :
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=710478479009046&set=gm.500862603346680&type=1&theater
Une autre illustration sur la réparation plus large des tatouages traditionnels dans le triangle Polynésiens et Outliers de la Polynésie:
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=853600588030167&set=oa.613038898795716&type=3&theater
Ko'utau nui a noho 'otou paotu.

20.Posté par T.Kehuehitu le 09/03/2015 09:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

(suite) Mais en ce qui concerne les tatouages : le tatau tahiti DANS CE FILM, n’est pas ISSU DE SA TRADITION bien au contraire il EST ISSU DE EXCLUSIVEMENT DE LA TRADITION ENATA. Ça va plus loin qu’une simple influence, c’est littéralement récupérer la culture de l’autre. C’est comme si on récupérait intégralement les haka ènata, les tahitiens ne dansent plus le ori tahiti, on modifie un peu le haka et on appelle ça ori tahiti. Idem pour la langue, on arrête de parler le tahitien, on prend intégralement le èo ènata, on modifie un peu et ça devient du reo maohi. Peut-on appeler cette méthode de l'influence? On est d’accord avec ça ? Parce que c’est exactement ce qui se passe avec le patutiki et le tatau dans ce documentaire ! Dans la réalité ce qui reflète le métissage dans le tatouage aujourd’hui, il n’y a qu’à regarder dans la rue ou sur la plage. L’expression du tatouage parle pour elle-même, le tatouage est, pour reprendre ton expression, « métissé ». Et c’est heureux ! C’est le discours du documentaire qui tend a apposer le nom tatau sur celui du patutiki, qui dérange véritablement la population marquisienne. Appelons les choses par leur nom, d’où qu’ils viennent, soyons heureux de ce partage, mais respectons leurs origines, un peu d’honnêteté ne fait pas de mal, c’est tout ce que demandent les marquisiens ! Merci pour ta réponse constructive...Vaièi nui.

19.Posté par T.Kehuehitu le 09/03/2015 09:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Teva, Je ne me suis pas énervé mais plutôt triste d’avoir vu le mot « divisé » dans ton écrit. Cependant, ta dernière phrase est celle où nous nous rejoignons et cela me rassure…J'ai relu les diff messages, je ne trouve pas les propos des intervenants excessifs, et ne sont pas du tout dans un optique de « diviser », C’est juste remettre les choses à leurs places. Quant à l’évolution des coutumes, je suis d’accords avec toi, elle s’appuie sur une trame ancestrale et sur l’influence d’autres cultures au fil des époques. Les aspects culturels qui démontrent visuellement ce fait, sont nos différentes danses (pour ne donner que cet exemple), et les moins visibles sont nos différentes langues. Il n’a jamais été question dans nos propos d’avoir « seulement une vision puriste de la culture qui voudrait que les choses restent toujours ce qu’elles sont » et ni « garder une culture vierge de toute influence extérieure »… Observes nos danses et analyses nos langues, n’ont-elles pas évolué ? Ne se sont-elles pas adaptées par différentes influences à notre époque ? Et pour reprendre une de tes phrases très juste : « Si la culture d’un peuple est ISSUE DE SA TRADITION, elle est aussi le reflet de son époque. » Les danses et les langues ont suivi naturellement ce chemin (ori tahiti/ Haka ènata ; reo maohi/èo ènata)...

18.Posté par Teva le 08/03/2015 21:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

T. Kehuetini, je ne te visais pas et je n’ai pas voulu dire diversité = division.
Je ne voulais pas non plus défendre le film Tatau, que je n'ai même pas vu... Le réalisateur aurait apparemment tout mélangé : Tahiti, Marquises etc.
Bien sur, c'est normal d'exiger d'un documentaire qu’il fournisse des informations précises ou même qui soient tout simplement vraies.
Je réagissais aux réactions excessives, il ne faut pas s’énerver. Si Tahiti s’approprie les motifs des autres îles, ce n’est pas forcément pour les voler et s’en attribuer tout le mérite. Ca se fait naturellement, avec l’évolution du tatouage. Pourquoi avoir seulement une vision puriste de la culture qui voudrait que les choses restent toujours ce qu’elles sont. Je ne pense pas que les gens du 18ème siècle voulaient à tout prix faire comme ceux du 17ème. Si la culture d’un peuple est issue de sa tradition, elle est aussi le reflet de son époque. C’est normal que les différentes cultures s’influencent entre elles quand elles entrent en contact. C’est vrai en Polynésie mais aussi partout ailleurs dans le monde. Quel sens ça a de vouloir garder une culture vierge de toute influence extérieure à l’heure où on est tous plus ou moins métissés. Une partie de notre culture ne pourrait-elle pas refléter ce métissage ?

17.Posté par T.Kehuehitu le 07/03/2015 12:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

(suite) Et Nous partageons tous avec beaucoup de générosité. Je peux t’assurer qu’il y a une unité avec toutes les cultures du Pacifique… Et ce qui est très émouvant à voir c’est cette grande diversité et ce grand partage... Laissons la division pour le Tahoeraa et le Tavini, Soyons plus constructif culturellement : Diversité, Respect et Partage... Vaièi nui

16.Posté par T.Kehuehitu le 07/03/2015 12:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

(suite)Pourquoi on ne peut pas parler de la diversité des Tatouages Polynésiens, de la même manière que nos langues et nos danses etc…? Ça fait pourtant parti intégrante de nos diversités culturelles non ?… Mais très honnêtement qu’est ce qui dérange de dire que c’est différent? Encore une fois je ne comprends pas ce que vient faire ce terme « division » ici. Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Teva je t’invite à venir au festival de cette année aux Marquises et tu verras que c’est la diversité et le partage qui émerveillent l’esprit des Polynésiens.

15.Posté par T.Kehuehitu le 07/03/2015 12:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je comprends pas pourquoi ce que fait ce mot « division » ici!
-La création de nos différentes académies linguistiques pour chaque archipel en Polynésie: C’est un mouvement de division ou de diversité culturel?
-La création des associations et la renaissance des groupes de danse dans chaque archipel en Polynésie: C’est un mouvement de division ou de diversité culturel?
- les grands festivals, qui bien souvent, invitent les différents archipels où Îles du pacifique. Est-ce un mouvement de division ou de diversité culturel, voir d’unité? Toutes ces diversités culturelles vivent et nous sommes témoins de leurs vitalités. Et on peut citer plein d’exemples dans d’autres domaines culturels comme cela… Personne n’a jamais été interdit de pratiquer, quelque soit son origine, dans un mouvement culturel quelconque. Bien au contraire il y a du partage, nous ne faisons que ça …

14.Posté par Tiha le 07/03/2015 08:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ehoa, si parler de DIVERSITÉ et RESPECT CULTUREL => on veut volontairement comprendre DIVISON et RETOUR en arrière . C'est qu'on lit pas les mêmes phrases. Il me semble que le mot PARTAGE est souvent rappelé dans les messages... si AMALGUAME CULTUREL = UNION d'un peuple, 'e'eeee ça fait pitié pour les archipels et leur histoire... Mais bon chacun a sa manier d'interpréter tout ça. Pour ma part DIVERSITÉ = RICHESSE CULTURELLE+RESPECT=UNITÉ...

13.Posté par Teva le 06/03/2015 21:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qu'est ce qu'on est divisé! C'est bête de s'énerver comme ça alors qu'à la base la culture est faite pour rassembler un peuple, créer du lien. Et surtout pas pour diviser! Peut être que le reportage dit des bêtises mais ne décourageons pas les gens de s'approprier la culture quitte à la renouveler. C'est ce qui fait qu'une culture est vivante et pertinente par rapport au quotidien des gens. Et pas juste jouer à vivre comme dans les siècles passés pour que les touristes qui descendent du bateau nous prennent en photo.
Je comprends mieux maintenant pourquoi les jeunes désertent leur propre culture! Vu la susceptibilité des acteurs de la culture, ils ont peur de se faire engueuler s'ils font pas comme ci ou comme ça. Et ils se réfugieront où??? là où ils se sentiront accepté: c'est à dire dans le modèle occidental consumériste qui se fout des cultures et de l'identité des gens pourvu qu'ils consomment.
BREF! C'est un débat que tout le monde aura oublié dans moins d'un an. Alors pas grrrraaavvveee!

12.Posté par T.Kehuehitu le 06/03/2015 11:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

(suite) La représentation dans le tatouage de nos héros marquisiens natifs de notre archipel, ont un sens pour les Ènata. Que vont devenir Kena, Tefio, Pohu, Tiu, Matakomoè etc… dans le tatouage et les légendes tahitiens ? Et que voudra dire les motifs Mataìo, Matahoata, Hopevehine, Ipuàni, Kake… en tahitien? Ils deviennent quoi dans le « pur Maòhi » ? On les déforme ? Si oui il est où le respect des anciens et de chaque culture authentique? La diversité culturelle en Polynésie Française, c’est la richesse de notre territoire. C'est bizarre je sens comme une sorte « colonisation interne » comme dit Moetai. Si c’est le cas on effacera la culture ancestrale de chaque archipel.C'est le souhait des Polynésiens? Soyons respectueux envers nos anciens et envers nous même, si cela a du sens. J’affirme haut et fort que les tatouages en Polynésie sont très différents les uns des autres. Le tatouage Tahitien, c’est pas pareil que le tatouage Marquisien, ni du Paumotu, ni du Maareva, ni du Tuhaapae, ni du tatouage Maori, ni Hawaien, ni Rapanui… C’est pareil pour les danses et les langues C’EST TRES DIFFERENT! Sinon c'est du : « chaomen». Partageons mais il faut arrêter de prôner l’amalgame et surtout respectons nous!
Kaoha nui!

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 11:38 Huit lettres pour montrer sa solidarité

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard