POLITIQUE

Les sénateurs ne vont pas à Ua Pou, les maires des Marquises déçus


Vendredi 3 Mars 2017 à 17:50 | Lu 4037 fois

MARQUISES - Arrivés au fenua dimanche soir, les trois sénateurs, membres de la commission des lois du Sénat, avaient pour mission d'évaluer le fonctionnement des institutions de la Polynésie. Ils ont eu l'occasion de visiter des îles telles que Huahine et Rurutu mais aussi un atoll, celui de Rikitea. En raison de "contraintes budgétaires", les sénateurs arrivés de Métropole accompagnés de la sénatrice Lana Tetuanui, n'ont pu se déplacer à Ua Pou.


Dans sa lettre du 7 février 2017, le maire de Ua Pou, Joseph Kaiha, invite ses confrères des cinq autres îles des Marquises "à l'occasion de la mission sénatoriale conduite par madame Lana Tetuanui, sénatrice de la Polynésie française, ayant pour objet l'application du CGCT (NDLR : Code général des collectivités territoriales) dans les archipels de la Polynésie française".
Pourtant honoré de pouvoir organiser cette rencontre dans sa commune, le maire de Ua Pou reçoit quelques jours plus tard une lettre de la sénatrice Lana Tetuanui faisant part de "l'annulation du déplacement de la mission sénatoriale sur les îles Marquises".

Suite à cela, le président de la CODIM (Communauté de commune des îles Marquises) de la commune de Tahuata, Félix Barsinas, n'a pas hésité à montrer sa déception ainsi que celle de ses collègues dans une lettre ouverte. "Il est en effet bien dommage qu'après avoir fait un si long voyage aux antipodes, vous ayez été contraint de vous arrêter aux portes de notre archipel, les Marquises... Derrière la carte postale se cache pourtant une réalité moins réjouissante, qu'il aurait été utile pour votre délégation de constater in situ, loin des sentiers balisés par le programme qui vous a été préparé".
 
En plus d'évaluer le fonctionnement des institutions de la Polynésie, les sénateurs Catherine Troendle, Lana Tetuanui, Mathieu Darnaud et Philippe Kaltenbach avaient également pour mission de connaître les difficultés des communes polynésiennes dans l'application du nouveau code général des collectivités territoriales. Un thème qu'évoque d'ailleurs Joseph Kaiha dans sa lettre aux maires des autres îles des Marquises.
 
Rédaction Web
 
La lettre ouverte de la Codim :






SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017