SPORT

Les retombées économiques de la Billabong


Mardi 26 Août 2014 à 06:00 | Lu 196 fois

SURF. La compétition permet aux loueurs de bateaux d'améliorer leurs revenus.


La Billabong Pro vient de se terminer. Un grand évènement sportif mais aussi une manne financière non négligeable pour les habitants de la presqu'île de Tahiti. Chaque année, la commune met les bouchés doubles pour que cette fête du surf soit une réussite. Tout comme les propriétaires de stands de restauration ou encore les pensions de familles, les plaisanciers et les pêcheurs du coin ont également tiré leur épingle du jeu.
Pour le dernier jour de compétition, les pêcheurs ont alignés 4 bonitiers et 4 poti marara. Pour une heure de stationnement au spot de surf, les clients doivent débourser 2000 francs Pacifique chacun. Ce tarif peut paraître élevé pour certains mais les propriétaires des embarcations prennent également un énorme risque face à la "mâchoire" de Teahupoo.
Depuis le démarrage de la compétition, pêcheurs et plaisanciers sont unanimes... malgré de petits accrochages, les retombés économiques de cette évènement sont intéressantes.
Une partie du tarif des navettes est reversée à la coopérative des pêcheurs de Teahupoo. Sur les 2000 Fcfp du ticket de passage, 500 vont dans la caisse de ces professionnels.







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard