SOCIÉTÉ

Les mille talents de Reva Terorotua


Jeudi 20 Octobre 2016 à 13:57 | Lu 12354 fois

PORTRAIT - Reva Terorotua est une Polynésienne aux multiples talents. Installée en métropole depuis bientôt 7 ans dont 4 à Paris, elle suit deux cursus d'études et a créé son propre magazine en ligne qu'elle gère seule... Rencontre :


Reva a quitté le fenua à 18 ans pour aller faire ses études en métropole. Cela fera bientôt 7 ans qu'elle vit loin de la Polynésie dont 4 ans à Paris. La jeune femme est élève avocat à l'École de formation professionnelle des barreaux de la cour d'appel de Paris (EFB). Mais pas seulement... Elle est aussi en deuxième année de master du programme Grande Ecole de l'ESSEC...  "Après l'obtention de mon M2 en Droit bancaire et Financier à la Sorbonne, j'ai passé le barreau, tout en préparant les concours d'admissions parallèles aux écoles de commerce parisiennes, afin d'approfondir mes connaissances du secteur financier d'un point de vue plus business et ouvrir mon horizon professionnel. Ce qui explique finalement que je me retrouve aujourd'hui dans les deux cursus, tout en essayant à côté de faire vivre mon projet entrepreneurial."

Son projet ? Reva a créé il y a peu un magazine en ligne, le Dernier étage.  "Je voulais créer un espace de rencontres entre toutes les formes d'expression et de créativité, dans lequel n'importe qui pouvait rentrer et découvrir de nouveaux talents, de nouvelles idées, opinions ou tout simplement apprécier des créations. C'est pourquoi au début de l'année 2016 j'ai fondé le magazine qui repose sur trois concepts : une partie "introspective" correspondant à des billets d'opinions des rédacteurs collaborant sur le magazine, une partie "talents" dans laquelle j'organise des rencontres avec différents artistes (musicien, peintre, photographe, mannequin, designer, entrepreneur..) et une partie "éditoriaux" où le mag collabore avec les artistes rencontrés pour créer des images", explique Reva. Elle ne ferme d'ailleurs pas la porte aux rédacteurs polynésiens : "Avec internet tout est possible donc effectivement j'aimerais beaucoup donner envie à des rédacteurs de Tahiti de participer à l'aventure ! De manière générale je suis totalement ouverte et avide de rencontres dans ce projet. Certes je le porte seule, mais c'est grâce à la participation de toutes les personnes que je rencontre qu'il peut réellement grandir et prospérer !"

La Polynésienne travaille sur ce magazine en plus de ces études, "comme une véritable passion", confie-t-elle. "Mais il est de plus en plus évident pour moi qu'à terme j'aimerais pouvoir développer le projet en une véritable entreprise prospère et me permettant de gagner ma vie. Mais pour l'instant je me concentre sur la création d'une communauté à laquelle j'offre tout ce que je peux avec ce que j'ai, et j'essaye de rester à l'écoute de leurs attentes et envie afin de transformer le mag en une entreprise qui y correspondra le mieux !"

Pour son magazine, Reva écrit, mais elle fait aussi des photos. Le dernier shooting en date est celui de Heimano Buisson, la soeur de Vaiata (première dauphine de Miss Tahiti 2016). Un shooting qui a séduit les internautes au fenua et en métropole. Un buzz sur la toile. "Ce shooting s'inscrit dans ma démarche de vouloir présenter sur le mag la marque de maillot Abysse créée par Hanalei Reponty, mais au lieu de simplement faire un article dessus, je voulais interpréter son univers avec la "patte" du Dernier Etage. J'ai profité de mon séjour estival à Tahiti pour le faire car rien de mieux que nos plages pour un shooting en maillot de bain ! J'ai contacté Heimano qui a tout de suite été extrêmement motivée par le projet, et Teura Allain qui a immédiatement accepté de s'occuper du make up, et en une matinée au PK 18, avec les moyens du bord, le tour était joué ! Le résultat est incroyable, du Victoria secret made in Fenua (rire) !" 

La photographie, Reva l'a appris seule.  "Quand j'étais petite, j'adorais prendre des photos, mais je n’en ai jamais vraiment fait de manière sérieuse. Je m'y suis réellement mise au moment où j'ai créé le Dernier Etage. (...) Quand j'ai décidé de créer le magazine et de donner aux éditos photos un rôle central, je me suis dit qu'il fallait que je sois capable de produire et réaliser moi-même les premières séries et donner envie ensuite à d'autres photographes de participer. Je n'ai pas suivi de formation particulière, j'ai simplement acheté un appareil et tenté des choses. L'aide de mon frère qui a fait des études en réalisation cinématographique a été toutefois précieuse concernant la gestion de la lumière : je me souviens de sessions Skype où il me faisait des dessins pour que je comprenne (rire)", se souvient la jeune femme. 

Avec toutes ces cordes à son arc, Reva reviendra peut-être un jour s'installer au fenua. Mais rien n'est encore certain.  "L'idée de revenir vivre à Tahiti est forcément toujours en train de me trotter quelque part dans la tête et le coeur tant mon enfance là bas a été idyllique ! Toutefois pour l'instant j'essaye surtout de réellement définir ce que j'ai envie de faire avant de commencer à chercher à quel endroit le faire. Je pense qu'il me reste encore beaucoup d'expérience à acquérir avant de réellement pouvoir décider de revenir m'installer au fenua."
 
 
Manon Kemounbaye Della-Maggiora

Son shooting avec Heimano Buisson


Vous avez du talent ? Vous connaissez quelqu'un qui mérite d'être connu ? Contactez-nous à redactionweb@tntv.pf ou via Facebook, en message privé.








Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 11:14 Fréquentation touristique stable

Jeudi 8 Décembre 2016 - 10:43 Un train qui relie les océans

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard