POLITIQUE

Les essais nucléaires propres, c'était faux, pour Alain Juppé


Mercredi 27 Juillet 2016 à 12:30 | Lu 3918 fois

NUCLEAIRE - Alain Juppé, le premier ministre qui a repris les essais nucléaires avec Jacques Chirac en 1995, "assume cette décision", mais reconnaît aussi que l'Etat a menti. S'il est élu Président de la République, il supprimera la notion de risque négligeable dans la Loi Morin pour permettre l'indemnisation des vétérans, a-t-il promis mercredi matin aux associations anti-nucléaires.


Alain Juppé, satisfait après deux heures de rencontre avec les associations anti-nucléaires - Crédit : Mike Leyral
Alain Juppé, satisfait après deux heures de rencontre avec les associations anti-nucléaires - Crédit : Mike Leyral
"Il faut reconnaître que l'affirmation répétée pendant des années et des années selon laquelle les essais nucléaires ici étaient des essais propres était fausse. Ce n'était pas la vérité. Ces essais ont eu ont un impact et ont toujours un impact sur l'environnement qui est préoccupant. Ils ont eu aussi un effet sur la santé des populations". Des paroles fortes pour un homme qui souhaite devenir Chef de l'Etat, et qui a longtemps défendu les essais nucléaires.

Dans une salle prêtée par l'Eglise protestante maohi à Paofai, Alain Juppé a écouté les témoignages d'une quarantaine de Polynésiens engagés dans la lutte anti-nucléaire, en présence des présidents de l'association Moruroa e tatou, de l'association 193, des tamarii Moruroa et de l'Eglise protestante.

Et le candidat à la primaire de la droite et du centre est allé dans leur sens : "cette règle du risque négligeable n'est pas aujourd'hui une bonne chose et donne lieu à la fois à des retards d'indemnisation, à des contentieux qui ne sont plus supportables" a-t-il soutenu. Selon Moruroa et tatou, c'est bien cette notion de risque négligeable qui empêche les vétérans d'être indemnisés. Alain Juppé propose de la supprimer de la Loi Morin. "Je ne sais pas si ce sera possible sous l'actuelle législature, mais en tout cas, si en 2017 j'ai des responsabilités au niveau national, c'est ce que je ferai" a-t-il affirmé.
L'homme qui a repris les essais nucléaires en Polynésie a ainsi réussi le tour de force d'être applaudi par les vétérans du nucléaire.

"Je sais que les hommes politiques ont un certain langage quand il sont en campagne, et une fois qu'ils sont fois élus, ils n'ont pas toujours le même langage, donc s'il devient Président, c'est là qu'on lui rappellera les promesses qu'il a faites aujourd'hui" a tempéré Roland Oldham, président de Moruroa e tatou.

Alain Juppé a aussi souhaité la création d'un centre de mémoire, le nettoyage des sites nucléaires, et des "indemnisations raisonnables" pour compenser les frais de la CPS liés au nucléaire.

Il a en revanche estimé que les débats sur cette question ne devaient pas se tenir à l'ONU, afin de "chercher la voie de l'apaisement".
 
Mike Leyral


Alain Juppé a écouté les vétérans - Crédit : Mike Leyral
Alain Juppé a écouté les vétérans - Crédit : Mike Leyral







SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard