POLITIQUE

Les dirigeants du Pacifique s'engagent pour la protection de l'Océan


Mardi 28 Juin 2016 à 19:06 | Lu 723 fois

PACIFIQUE - La conférence annuelle du groupe des dirigeants polynésiens a démarré mardi matin à la Présidence. Deux sujets majeurs ont été évoqués lors de cette réunion: les changements climatiques et le développement économique.


Crédit : Présidence
Crédit : Présidence
Le Président Edouard Fritch et les membres de son gouvernement ont reçu à la Présidence, mardi matin, les représentants des Etats et territoires membres du groupe des dirigeants polynésiens (PLG, Polynesian Leaders Group), en présence également du Haut-commissaire, René Bidal, de l’ambassadeur, secrétaire permanent pour le Pacifique, Christian Lechervy, et du consul général de Nouvelle-Zélande, Justin Fepuleai.

Le Groupe des dirigeants polynésiens, créé le 17 novembre 2011, à Apia, aux Samoa, rassemble les états et territoires polynésiens. Chaque année le groupe se réunit pour définir des actions communes et mettre leurs moyens en commun pour atteindre leurs objectifs. L'année passée le PLG avait parlé d'une seule voix pour faire entendre les doléances des Etats du Pacific lors de la COP 21. Lors de cette 6ème conférence il sera encore question de changement climatique et surtout de développement économique.

Après la traditionnelle cérémonie du Ava, le Président Fritch a ouvert cette réunion en rappelant l’importance de la déclaration de Taputapuatea, signée en juillet 2015, symbole de la détermination du peuple polynésien à agir contre les conséquences du changement climatique, auquel les états insulaires du Pacifique sont très exposés.

Il est également revenu sur les travaux du Sommet France-Océanie, auquel les dirigeants ont également participé le 26 novembre 2015 à l’Elysée, et qui leur a permis une nouvelle fois de faire entendre leur voix et surtout leurs inquiétudes face aux effets à long terme induits par le changement climatique, notamment sur l’océan, les cultures et les modes de vie de nombreux polynésiens.

Le Président a également évoqué les phénomènes météorologiques qui ont frappé les Vanuatu et plus récemment Fidji, et a insisté sur l’importance, pour tous les pays du Pacifique, de dessiner ensemble un plan qu’il conviendra de mettre en place, afin d’assurer la sécurité et le bien-être des populations du Pacifique.

Edouard Fritch a proposé de travailler, au cours de cette conférence du PLG, sur une déclaration commune sur la protection de l’Océan (Te Moana o Hiva). Il a rappelé que la protection de l’océan constitue un enjeu primordial dans la lutte contre le changement climatique, et la prochaine Conférence de l’ONU sur les Océans, qui se tiendra à Suva en 2017, sera l’occasion pour les états polynésiens de le rappeler.
 
Les leaders polynésiens ont conclu cette conférence avec la signature d'une déclaration commune pour préserver l'océan. Déclaration dans laquelle le groupe demande notamment de renforcer la réglementation internationale de la pêche en haute mer, pour cesser les pillages autour des Zones économiques exclusives. 

Les membres du PLG se rendront jeudi et vendredi dans les îles de Tikehau et Bora Bora, afin de pouvoir échanger avec les maires sur ce thème.
 
Rédaction web avec communiqué

Crédit : Présidence
Crédit : Présidence








Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 09:33 Louis Aliot en visite en Polynésie

Vendredi 2 Décembre 2016 - 14:32 Trois candidatures confirmées et une inconnue

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard