SOCIÉTÉ

Les dernières familles d'Outumaoro bientôt expulsées


Vendredi 8 Avril 2016 à 18:03 | Lu 1642 fois

SOCIAL - 12 familles demeurent encore sur le site où doit se construire le grand complexe Tahiti Mahana Beach. Le mois dernier, la société Tahiti Nui Aménagement et Développement (TNAD) leur a envoyé par courrier une sommation de quitter les lieux.


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
Il reste 7 jours aux derniers résistants du projet Tahiti Mahana Beach pour quitter le remblai d'Outumaoro.
Au début du mois d'avril, 12 familles ont reçu une sommation de la part de TNAD. Dans ce courrier, il est expliqué que la société engagera une procédure judiciaire si ces personnes ne quittent pas les lieux avant le 15 avril prochain. 

Problème, ces familles ont refusé toutes les propositions de relogement du Pays depuis l'annonce de la construction du Tahiti Mahana Beach. Elles ont renoncé au logement OPH. L'une des familles a même demandé l'impossible : une maison sur un terrain de deux hectares. 

Depuis 2013, le Pays a déployé des moyens colossaux pour reloger les squatteurs. 217 familles ont déjà obtenu un logement dans le parc immobilier du Pays dont les trois-quarts en résidence neuves.

Il reste à ce jour 31 familles en attente d'une habitation. Si les logements ne sont pas livrés avant le 30 juin, date de la signature pour livrer le foncier aux investisseurs chinois, ces personnes seront logées dans des résidences transitoires. 

 
Rédaction Web

Retrouvez ici le communiqué de TNAD :

tnad.pdf tnad.pdf  (371.44 Ko)


Claude Drago, directeur général de TNAD








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard