POLITIQUE

Les bulletins prêts à être envoyés


Jeudi 5 Juin 2014 à 10:18 | Lu 32 fois

ÉLECTIONS. L'envoi des plis électoraux coûte 1 million Fcfp de l'heure en Casa et 1,8 million Fcfp avec le Gardian.


La cadence est soutenue pour la mise sous pli de la propagande électorale. Le 1er tour des législatives partielles a lieu le 14 juin. Cette année riche en élections est l'occasion pour des personnes sans emploi de trouver travail temporaire au service de l’État. Pour l'élection du député de la première circonscription, 71 personnes sans emploi, recrutées par le Sefi prêtent main forte aux services du haut-commissariat. Feuillet après feuillet, elles préparent les enveloppes destinées aux 70 000 inscrits de la circonscription. Ces législatives partielles concernent les Marquises, les Tuamotu, les Gambier, Moorea, Papeete, Pirae et Arue
Cinq Candidats sont en lice. Si tous ont la possibilité de passer par la commission de propagande, ce n'est pas une obligation. Faute de moyens financiers, un seul d'entre eux n'a pas fait appel aux services de l’État pour expédier sa profession de foi dans l'ensemble de la circonscription. Il s'agit de Gustave Heitaa.
Avec quatre rendez-vous électoraux cette année, et le volume de papier nécessaire à chaque élection, le vote électronique aurait sa place dans les mairies. Mais beaucoup de personnes ne sont pas encore prêtes, comme le confirment les agents du haut-commissariat.
Si la démocratie n'a pas de prix, la livraison des documents électoraux par fret aérien à un coût. Pour les communes les plus isolées, l'envoi grâce au Casa de l'armée coûte 1 million de francs l'heure de vol et 1,8 million Fcfp avec le Gardian de la marine nationale.





SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard