SOCIÉTÉ

Les 80 ans de Klima signent-ils la fin de la librairie ?


Lundi 11 Juillet 2016 à 17:19 | Lu 4020 fois

COMMERCE - L'une des plus anciennes librairies de Papeete fête ses 80 ans. Après avoir marqué l'histoire de Papeete, cet anniversaire signe peut-être la fin d'un fonds de commerce. Les gérants du magasin ne gagnent pas assez de cette activité et ne trouvent aucun repreneur.


Elle fait partie de l'histoire de Papeete. Elle a permis aux Polynésiens de s'informer. On y trouvait des journaux, des BD, des best-sellers... Elle, c'est la librairie Klima. Installée aux alentours de la cathédrale de Papeete depuis 1951, cette boutique a toujours fait le plaisir des lecteurs polynésiens. Miri Sanford, une trentaine d'années est féru de BD et de magazines de tatouages. La librairie représente toute son enfance : " je venais déjà quand j'étais petit avec ma mère qui était institutrice, donc j'avais l'habitude de venir le mercredi après-midi, et jusqu'à maintenant, je passe toujours quand je viens faire un tour en ville",  témoigne-t-il au micro de Tahiti Nui Télévision. Comme Miri, nombre de Polynésiens ont un attachement à ce commerce, vieux de 80 ans cette année.
 
Un anniversaire qui semble plutôt annoncer la fin d'une si belle histoire. Celle d'une librairie où la population de papeete et des autres communes venaient pour acheter les revues de presse. Manuela Luciani, gérante du magasin s'en rappelle encore : "quand la presse arrivait, c'était par bateau, il y avait 4-5 numéros en même temps. Et quand la presse arrivait, il y avait une foule, tout le monde attendait leur presse. On a dû fermer le magasin, tellement il y a avait du monde. Après on a même créé une porte à l'arrière du magasin pour une meilleure organisation".
 
Mais cet engouement pour la presse ou les livres a bien changé depuis. Manuela nous confie, la gorge serrée, ses difficultés à tenir la boutique. À demi mots, elle parle même d'une éventuelle fermeture. Et pour cause, la librairie est un fonds de commerce qui ne lui permet pas de vivre. "C'est de plus en plus dur. Heureusement qu'on est retraités, parce qu'on ne vit pas de la boutique", avoue la gérante du magasin. "Parce que s'il fallait vivre de la boutique, il y a longtemps qu'on aurait fermé", rajoute-t-elle. Malheureusement, si elle a repris le business de ses parents, fondateurs de la librairie, ses descendants ne sont pas intéressés par la reprise de la boutique. "On a fait des choix professionnels différents, on n'a pas forcément envie de reprendre la boutique, même si on aime énormément la boutique et les livres, on se désole de la perte du magasin, mais on n'est pas prêts à reprendre parce qu'on a d'autres choix professionnels", explique Tehani Taruoura, petite-fille de la gérante. Si ce fonds de commerce n'intéresse pas la descendance de Klima, il n'intéresse pas non plus les repreneurs. Ces derniers ne sont intéressés que par le local.
 
Manuela Luciani est la gérante de Klima. C'est aussi la fille du couple Klima, et la seule des 7 enfants qui a accepté de reprendre l'activité de ses parents. À l'occasion des 80 ans, Manuela ne l'avoue pas complètement, mais cette année signera certainement la fin de cette boutique historique de Papeete.
 
Rédaction Web (Interview Alex Gouty / Esther Parau / Tamara Sentis)

Manuela Luciani, gérante de la librairie Klima







PRESIDENTIELLE | SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Bodyboard