SPORT

Le water polo, un sport en plein essor


Vendredi 11 Novembre 2016 à 12:15 | Lu 1533 fois

PAPEETE - Le water polo est en plein essor au fenua. Et ce sport séduit les jeunes des quartiers prioritaires de Papeete. Le temps des vacances, la commune a mis en place des séances d'initiation. Plusieurs jeunes qui avaient déjà découvert la discipline l'an dernier n'ont pas hésité à replonger dans le bassin.


Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
Ils sont peut être les futurs champions du water polo polynésien. Ces jeunes âgés de 14 à 19 ans se sont entrainés dur à raison de trois séances par semaine pour préparer le match du jour. La Mission contre Titioro, une rencontre amicale pour partager la passion d'un sport qui fait de plus en plus d'émules autour des bassins.

Naehu vient de Titioro, pour lui ce sport est difficile. "Il faut beaucoup nager et pour cela, il faut de l'endurance. Il faut avoir le physique. Il faut toujours nager, on ne peut pas toucher le fond de la piscine. C'est fatiguant."

Ces entraînements s'inscrivent dans le programme Sport Santé proposé par la ville de Papeete aux jeunes des quartiers prioritaires. Le water Polo connait un vrai engouement depuis un an.

Ce que confirme, Mata Ganahoa de la direction de la jeunesse, de l’emploi et de la cohésion sociale à la Mairie de Papeete, "Ce n'est pas un sport nouveau à Tahiti, disons qu'il y a eu un regain. Les jeunes ont souhaité que cette activité soit de nouveau proposée par la municipalité, comme nous l'avions fait l'année dernière".

Le water polo se veut très physique. Dans l'eau, les jeunes nagent sans cesse pour tenir à la surface et marquer des buts. Un sport qui permet selon plusieurs joueurs de calmer les violences qui existent dans leur quartier.

Ritom qui a découvert ce sport l'an dernier, a découvert par là même, une nouvelle passion. "Je suis quelqu'un de nerveux qui s'emporte facilement et ce sport là, me calme. J'ai fait du foot salle, de la boxe, mais je dois reconnaitre que le water polo est un sport très physique." Par la suite il aimerait bien intégrer une équipe de water polo, "parce que c'est un sport formidable."

Dans l'eau , ces jeunes apprennent à jouer collectif  et développent des techniques de passe.. Ils sont encadrés par un spécialiste qui transmet sa passion bénévolement .

Benoît Flamand est l'entraineur de ces jeunes. "ils découvrent un sport collectif très ludique qui nécessite des jeux d'attaque et de défense." Comme ce sport se déroule dans l'eau, il est non traumatisant pour les articulations. "On peut jouer avec des jeunes, des femmes, des seniors, des maigres, des costauds. C'est un sport adapté à tout le monde."

Pour Benoît Flamand, il y a un vrai potentiel de joueurs de bon niveau à Tahiti. "Les jeunes ici ont un sacré potentiel. Ils sont souvent grands et costauds et ils savent très bien nager". Il suffirait d'un peu d'entraînement  pour arriver à quelque chose de fort, selon lui. "J'ai vraiment grand espoir d'un développement du water polo à Tahiti. On va essayer de recruter un maximum de jeunes pour qu'il y ait une relève."

A l'heure actuelle, il existe seulement deux clubs de natation de Tahiti qui ont une section  water polo. Face a l'envie de plusieurs nageurs, un championnat pourrait voir le jour d'ici deux ans. D'ici là des rencontres de beach water polo seront organisés pour promouvoir la discipline et attirer plus de jeunes vers la natation. 
 
Rédaction Web avec Thomas Chabrol







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017