SOCIÉTÉ

Le stérilet hormonal Mirena ne pose pas problème en Polynésie, rassure un médecin


Jeudi 15 Juin 2017 à 19:19 | Lu 1120 fois

SANTE - L'Agence du médicament signale une hausse des déclarations d'effets secondaires liés au stérilet hormonal Mirena (l'un des plus courants en Polynésie), suite à la création d'un groupe Facebook. Il rassemble près de 17 000 femmes qui en sont victimes et qui s'inquiètent pour leur santé.


Le stérilet Mirena reçoit de nombreuses plaintes d'utilisatrices en France - DR
Le stérilet Mirena reçoit de nombreuses plaintes d'utilisatrices en France - DR
Maux de tête, états dépressifs chroniques, douleurs dans le ventre… De plus en plus de femmes se plaignent des effets indésirables du stérilet Mirena. Un groupe Facebook intitulé « Victimes du stérilet hormonal Mirena » a regroupé 17 000 membres depuis le début du mois de juin en France. 

Ce dispositif contraceptif des laboratoires Bayer est couramment utilisé par les femmes depuis la fin des années 90 en Polynésie. Mais ici, aucune plainte n’a été relevée à l’encontre du stérilet. 

«Les effets indésirables sont connus. Certaines patientes peuvent développer ces effets et si on le relève en consultation, on peut d’abord essayer de les soigner avec des traitements et si vraiment on n’y arrive pas, on peut retirer le stérilet », explique Dr Sabrina Chanteau, médecin au centre de consultation maternelle de Hamuta. Elle rassure. «De par mon expérience professionnelle, ces effets restent marginaux et je n’ai pas relevé d’augmentation de la fréquence des effets indésirables ici. Il n’y a aucun signalement à son encore et la balance risque reste tout à fait favorable à la population féminine », ajoute-t-elle.
 
 

L'avis de Sabrina Chanteau, médecin :







SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB