FAITS DIVERS

Le "roi Tapunui" au cachot pour avoir menacé les forces de l’ordre avec un sabre


Jeudi 5 Janvier 2017 à 17:20 | Lu 18642 fois

JUSTICE - Le "roi Tapunui", prénommé Frezal à l’état civil, a été condamné ce jeudi à 6 mois de prison dont un ferme pour avoir menacé deux gendarmes et trois mutoi le 13 novembre dernier. Les forces de l’ordre avaient été appelées par des automobilistes, inquiets de voir celui qui squatte depuis des mois le terre-plein situé en contrebas de la RDO à Punaauia un sabre japonais à la main.


L’homme de 53 ans s’était énervé lorsqu’ils étaient venus à sa rencontre. Il les avait insultés puis avait brandi son arme avant finalement d’obtempérer lorsque l’un des gendarmes avait dégainé son pistolet Tazer.

A la barre, l’un des mutoi a expliqué qu’il avait régulièrement maille à partir avec l’individu qu’il décrit comme "dangereux". "Il nous menace à chaque fois que l’on passe devant lui. Le tribunal, c’est lui. La gendarmerie, c’est lui. Tout lui appartient", a-t-il témoigné.

Depuis les faits, Frezal avait été placé en hôpital psychiatrique d’où il est sorti ces jours-ci. Mais les médecins estiment que compte tenu de sa santé mentale, il devra être suivi durant de longues années.

Pour son avocate, Me Betty Hayoun, sa place n’est donc pas en prison. "Cela fait des années que cela dure mais il reste tranquille. Il pose ses pancartes et s’en va (…) Mon client vit dans un autre monde. Il se prend pour le roi de ses quelques arpents de terre".

Frezal a été écroué à Nuutania dès l’annonce du délibéré pour une durée d’un mois. Le tribunal lui a également ordonné de suivre des soins psychiatriques durant les deux prochaines années. Il a, enfin, interdiction de se trouver en possession d’armes.
 

J-B. C. 






SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard