SOCIÉTÉ

Le président Edouard Fritch en visite à Rangiroa


Mardi 20 Septembre 2016 à 08:26 | Lu 1200 fois

TUAMOTU - A l’invitation du maire de Rangiroa, Teina Maraeura, le président Edouard Fritch, accompagné du ministre de l’Equipement, Albert Solia, et du ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu, s’est rendu dans cette commune des Tuamotu pour inaugurer les routes nouvellement bétonnées à Avatoru et ouvrir les festivités culturelles de la 6ème édition du Farerei Haga.


Pour ce qui est de la route de Avatoru, après avoir passé une dizaine d’années dans un état de vétusté important, le Pays a engagé des investissements importants, de l’ordre de 130 millions de Fcfp, pour rénover les portions dégradées. Il reste encore quelques petits tronçons de route à rénover pour parfaire l’état de la route principale de Avatoru mais le résultat actuel est déjà satisfaisant. "Les habitants de notre île sont aujourd’hui apaisés. Personne ne se plaint désormais de l’état de la route", ont souligné les élus de Rangiroa.
 
Lors de la réunion avec le conseil municipal de Rangiroa, le maire et les différents maires délégués de Mataiva, Tikehau et de Makatea ont abordé les sujets de qui intéressent leurs atolls, tels que le bétonnage des routes, le balisage des lagons, la gestion des marinas, les transports inter-insulaires ou encore les stations de mouillage de gros et petits bateaux.  Certaines de ces infrastructures sont en cours de réalisation, comme à Mataiva ou à Tikehau. Les maires des communes associées apprécient que certains de ces projets aient déjà démarré ou soient en phase de démarrage. Toutefois, profitant de la présence du président, ils ont souhaité évoquer d’autres projets d’intérêt pour leur île.
 
En outre, avec la présence de Colin Randall, promoteur du projet d’extraction des phosphates à Makatea, de longs échanges ont pu se tenir entre le président, le maire délégué de Makatea, monsieur Randall et le conseil municipal de Rangiroa. Pour le maire délégué de Makatea, Julien Mai, et l’ensemble du conseil municipal, Makatea est aujourd’hui une terre sur laquelle rien ne peut se construire. L’année 2016 correspond d’ailleurs au 50ème anniversaire de l’arrêt de la compagnie de phosphate qui était établi à Makatea. Cette île est dans son état actuel, un ensemble de pics coralliens, feo, et de cavités de plusieurs mètres de profondeur. Elle doit être réhabilitée.

 Aussi, le projet d’extraction actuel représente, pour le conseil de Rangiroa, une véritable chance qui va permettre de réhabiliter cette île. En effet, le porteur du projet entend respecter la biodiversité de l’île, pour laquelle une étude a été réalisée par le cabinet d’étude Pae Tai Pae Uta. Sur ce projet, le président a affirmé son soutien. Il entend y apporter une attention particulière, tout en demandant au promoteur de respecter les droits des propriétaires fonciers.
 
La visite à Rangiroa s’est ensuite poursuivie par l’ouverture du Farerei Haga. Il s’agit d’un rassemblement culturel basé sur des activités à la fois culturelles et ludiques, telles que les chants et danses traditionnels paumotu, les tuaro maohi (sport traditionnels) et des rencontres sportives. Le Farerei Haga se tiendra tout au long de cette semaine. Cette année, outre des groupes de Rangiroa, des délégations de Ahe, de Manihi, de Mataiva et de Tikehau se sont joints à ce rassemblement. Pour l’organisateur, Philippe Cabral, "chaque édition est meilleure, tant par sa qualité que par le nombre de participants". Il a tenu remercier le soutien essentiel de la commune de Rangiroa, du Pays, et des communes participantes à cette manifestation culturelle.
 
(Communiqué de presse)
 


Tags : Rangiroa, Tuamotu





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 17:47 200 athlètes marquisiens privés des jeux inter-iles

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard