MONDE

Le premier guide des poissons comestibles en Océanie


Mardi 13 Septembre 2016 à 11:18 | Lu 2636 fois

PACIFIQUE - La Communauté du Pacifique (CPS) vient de publier le premier guide complet des poissons côtiers les plus consommés en Océanie afin d'aider les agents des services des pêches à reconnaître les espèces lorsqu'ils effectuent des relevés sur les marchés aux poissons.


Crédit photo : DR
Crédit photo : DR
Ce guide d'identification imperméabilisé a pris deux ans avant d'être publié. Il répertorie environ 320 espèces des poissons téléostéens les plus ciblés, notamment les empereurs, les loches, les vivaneaux, les perroquets et les poissons chirurgiens, ainsi que les raies et les requins côtiers.
 
Ce guide qui a bénéficié du financement du gouvernement australien et de l'Union européenne, par le truchement du projet SciCOFish (Soutien scientifique à la gestion des pêcheries côtières et hauturières dans la région océanienne), sera distribué aux services des pêches de l'ensemble de la région.
 
"Les poissons côtiers capturés en Océanie comprennent, en règle générale, une grande gamme d'espèces qui appartiennent à de nombreuses familles taxonomiques", a indiqué M. Brad Moore, chargé de recherche en pêche côtière de la CPS et co-auteur du guide.

 
Et d'ajouter : "Souvent, même les espèces très voisines ont des cycles de vie très différents, qu'il s'agisse de leurs taux de croissance, leurs âges de maturation ou leur longévité, ce qui signifie que leur vulnérabilité à la pression exercée par la pêche peut énormément varier".
 
"Pouvoir précisément reconnaître les espèces exploitées améliorera les rapports établis sur les prises et renforcera le suivi des activités de pêche côtière dans la région, ce qui, in fine, débouchera sur une gestion plus efficace", a précisé M. Moore.
 
M. Boris Colas, co-auteur et graphiste à la CPS, a piloté les illustrations couleur et le choix des photographies utilisées dans ce guide. Outre les photographies de haute résolution, ce guide contient également des informations sur chaque espèce, notamment son nom scientifique et anglais, une description des caractéristiques saillantes de l'animal, la présence ou l'absence de cette espèce dans un État ou Territoire insulaire océanien donné et, le cas échéant, des notes sur la manière de distinguer cette espèce d'une autre qui lui ressemble.
 
Ce guide a pour objet d'aider les agents des services des pêches à reconnaître les espèces qu'ils rencontrent lors des activités de pêche ou des relevés effectués sur les marchés. Par conséquent, il a paru pertinent d'ajouter, dans la mesure du possible, des photographies de poissons morts plutôt que des images prises sous l'eau, car l'état et la couleur de ces poissons morts ressemblent davantage à celles des poissons que pourront observer les agents des services des pêches lors de leur activité de relevé sur les marchés.
 
M. John Randall, ichtyologiste et photographe de poissons de renom, a fourni la grande majorité des photographies d'espèces utilisées dans ce guide d'identification, auxquelles se sont ajoutées des images prises par des chercheurs et des photographes amateurs de pays aussi lointains que l'Australie, le Canada, le Japon et les États-Unis d'Amérique.

 
Rédaction Web avec communiqué







Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 30 Novembre 2016 - 09:47 Un site pour expliquer et lutter contre les addictions

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard