SOCIÉTÉ

Le plus puissant cyclone au monde touche Fidji


Vendredi 19 Février 2016 à 18:29 | Lu 39566 fois

CYCLONE - Winston s'est renforcé, il a atteint le stade de super cyclone. Selon les météorologistes néo-zélandais, c’est le plus gros et le plus puissant dans le monde actuellement. Un cyclone de catégorie 5 dont les vents moyens dépassent les 300 km/h, avec des rafales à plus de 360 km/h. Les Fidji sont en alerte maximale, Winston devrait toucher Viti Levu et Vanua Levu dans moins d’une heure.


Crédit : Extrait vidéo
Crédit : Extrait vidéo
Selon le Washington Post, un cyclone tropical destructeur se dirige vers Fidji avec des vents proches des 300km/h et une intensité hors du commun. Dans le pire des scénarii, le cyclone Winston, de catégorie 5, atteindra l’île la plus peuplée où se situe la capitale, Suva.
Winston a emprunté un chemin inhabituel, parcourant le Pacific et survolant par deux fois une même île. Il est passé au-dessus de Vava’u (Tonga) plus tôt dans la semaine, il n’était alors qu'en catégorie 2.
Il s’est ensuite renforcé et est revenu au-dessus de cette île, cette fois en catégorie 4. ABC News Australie rapporte que l’île de Vava’u a mieux résisté que prévu.

Depuis, Winston s’est encore renforcé, pour devenir un cyclone de catégorie 5, avec des vents de 290km/h, l’équivalent d’un ouragan de force 4 dans l’Atlantique. Les services Météo des Fidji estiment que les rafales de vents de Winston atteignent les 295km/h.

Dans les régions du monde où les observations directes ne sont pas possibles, ce sont les estimations satellites qui sont utilisées pour évaluer l’intensité du cyclone (méthode Dvorak). Une fois tous les éléments de la tempête analysés, comme la couverture nuageuse, la taille de l’œil,… un nombre de Dvorak  est attribué sur une échelle de 1 à 8. Vendredi, Winston était à 8.

Cela permet de supposer que le cyclone est beaucoup plus important que les estimations actuelles et que les vents pourraient en fait approcher les 305km/h.
Bien que les Fidji soient habituées à la météo tropicale du Pacifique, l’île principale de Viti Levu n’a pas réellement subi de cyclone dévastateur dans son histoire.

En remontant dans les archives météo disponibles (qui restent assez limitées), le dernier cyclone de cette puissance à s'approcher autant de cette île date de 2012, lorsque le Cyclone Evan, de catégorie 4, est passé juste à l’ouest de Viti Levu. Avant cela, il faut remonter à 1990 et au cyclone Sina, de catégorie 3.

Mais aucun de ces cyclones n’a atteint les terres, contrairement à ce que l’on attend de Winston. Le dernier cyclone à avoir atteint les terres date de 1985 avec des vents de 240km/h.
Cette fausse sensation de sécurité n’aide pas aux efforts de préparation à Viti Levu. "La plupart des habitants de Suva ont l’impression que les cyclones n’atteignent jamais l’ile de Suva, qu’ils touchent seulement le nord et l’ouest du pays, que ceux qui arrivent jusqu’à Suva sont faibles et ridicules" affirme le météorologiste fidjien Neville Koop à ABC News Australie. Il ajoute : "en voici l’exception, c’est sûrement le plus gros cyclone à toucher la capitale depuis les deux dernières décennies".
 
Rédaction Web avec le Washington Post












Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard