POLITIQUE

Le parquet fait appel de la relaxe de Moana Greig et Joseph Kaiha


Lundi 19 Juin 2017 à 12:14 | Lu 3135 fois

JUSTICE - Ils n’en ont pas encore fini avec la justice. Le parquet de Papeete a décidé d’interjeter appel de la relaxe dont ont bénéficié, le 6 juin dernier, Moana Greig et Joseph Kaiha. Les deux hommes, suspectés de recel de détournement des fonds publics, devront donc comparaître de nouveau devant les magistrats.


Le parquet fait appel de la relaxe de Moana Greig et Joseph Kaiha
L’ex-ministre de l’Education, Moana Greig, et le maire de Ua Pou, Joseph Kaiha avaient été blanchis par le tribunal correctionnel en première instance. Une décision que conteste donc le parquet.

Il est reproché au premier d’avoir signé un courrier dispensant le second, professeur de métier, de cours auprès des élèves tout en continuant à être payé.  Le tavana devait, en contrepartie effectuer, un travail de collecte relatif au patrimoine culturel marquisien. 

Le courrier du ministre précisait toutefois qu’il devait rendre régulièrement des rapports sur l’avancé de ses recherches. Ce qu’il n’avait jamais fait. 

Lors de l’audience, en première instance, le représentant du parquet n’avait pourtant pas requis de peine à l’encontre des deux hommes.

« On peut certainement lui reprocher de n’avoir pas produit un produit fini au sens où l’entend l’administration farani (…) Le rapport n’existe pas mais il a contribué aux recherches sur la culture marquisienne (…) Entre ses fonctions de maire et de chercheur, il y a peut-être eu un chevauchement. Il a peut-être été un peu dépassé par ses missions », avait-il déclaré au sujet de Joseph Kaiha.
 
J-B. C. 


Tags : Greig, justice, Kaiha




SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB