SOCIÉTÉ

Le nouveau procureur officiellement installé


Vendredi 9 Septembre 2016 à 18:39 | Lu 1221 fois

JUSTICE - Le procureur de la République change de visage... José Thorel qui a incarné la fonction durant 7 ans a passé le flambeau à Hervé Leroy ce vendredi matin - Les deux hommes sont issus de la même promotion de l'école nationale de la magistrature : la promotion Fernand Braudel de 1987


Il intègre un parquet "en bon ordre de marche" selon ses propres mots : Hervé Leroy se dit également honoré d'exercer sur le fenua. Profondément attaché aux outre mers : le nouveau procureur, originaire de Lens, a été installé ce matin lors d'une cérémonie simple mais chaleureuse.

Personnage incontournable de la Justice sur le fenua, le procureur défend les intérêts de la société, et assure l'ordre public. Incarné par José Thorel le temps d'un septennat, soit le maximum autorisé, son action a été largement saluée : "C'est après l'exercice d'un plein septennat et aux termes d'un mandat bien rempli que José Thorel, procureur de la République, s'est vu contraint d'abandonner ses fonctions pour rejoindre les effectifs du Parquet Général près la Cour d'Appel de Papeete ", rappelle Cécile Leingre, présidente du tribunal de première instance, qui salue "la qualité de l'engagement de José Thorel au service de l'État pendant ces sept années, l'excellence de la connaissance de son métier autant que les rouages de cette juridiction, son bon sens, son humanité, et son profond attachement à la Polynésie et aux Polynésiens". 

Hervé Leroy et José Thorel se connaissent de longue date. Ils ont fait partie de la même promotion de l'ENM, celle de 1987 :"Vous m'avez tous, mes chers collègues du siège et du parquet, et au premier chef mon cher José, qui a dirigé avec courage et abnégation ce parquet pendant 7 ans, mesdames et messieurs les fonctionnaires également, réservé un accueil chaleureux, dès ma descente de l'avion",  remercie le nouveau procureur. José Thorel commente : "c'est un ancien camarade de promotion, donc, je l'ai accueilli en ami à l'aéroport. Nous avons eu l'occasion d'échanger à la fois sur l'organisation du ressort, qui est très particulier: la Polynésie française est très différente de Nice, où il exerçait auparavant, et puis nous avons pu échanger sur un certain nombre de dossiers qui sont toujours en cours".

La ville de Nice et la tragédie qui l'a touchée planaient au dessus de cette audience d'installation.
 
Hervé Leroy arrive de Nice, jumelée à Papeete depuis 2009. 5 magistrats originaires de cette ville exercent ici. Deux autres quittent Papeete pour la préfecture des Alpes maritimes, théâtre d'événements tragiques lors de la fête nationale : "Je tiens, dans cette capitale administrative de la Polynésie française, en me faisant le porte-parole de tous les magistrats et fonctionnaires du tribunal de grande instance de Nice, à vous dire combien ils ont été sincèrement touchés par les messages de soutien sympathiques, les compassions, exprimées par les magistrats et fonctionnaires de cette juridiction et par tous nos compatriotes polynésiens, au lendemain de l'attentat du 14 juillet" indique Hervé Leroy. 

Avec un taux de réponse pénale de 94 % Hervé Leroy n'espère pas faire plus, mais mieux. Le tribunal de première instance de Papeete se classe déjà bien au dessus de la moyenne nationale malgré des moyens très limités.

Laure Philiber et Brandy Tevero
 







Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 13:07 Le Taaone fait son Téléthon

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard