SPORT

Le navigateur Paul Meilhat accueilli à Tahiti


Mercredi 28 Décembre 2016 à 08:54 | Lu 2102 fois

VOILE - Le Français Paul Meilhat a dû abandonner le Vendée Globe après une avarie. Il a choisi de venir en Polynésie pour réparer son bateau. Le navigateur a eu droit à un accueil chaleureux à Papeete ce mercredi.


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
Le navigateur français Paul Meilhat est arrivé ce mercredi matin à Tahiti. Au large de l'île, le bateau a été accueilli par Faafaite, Trésors de Tahiti et de nombreux autres navires. 
Sur terre, pahu, toere et danses tahitiennes... Les journalistes, le contre-amiral Denis Bertrand et de nombreux représentants des autorités, mais aussi une centaine de curieux sont venus à la rencontre du navigateur français. 

"Je vais prendre un bon repas, profiter de découvrir l'île et puis on a un bateau à réparer quand même (rires) C'est une course qui est très dure et sans tous ces gens (qui nous soutiennent, NDLR), on y arriverait pas. Ça donne envie d'y retourner même si c'est dur", a déclaré Paul Meilhat à son arrivée à Papeete. 

Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
Le bateau SMA de Paul Meilhat a subi une avarie sur la course Vendée Globe. "En fait, ces bateaux qui font le Vendée Globe sont des imoca, des machines très sophistiquées. Il y a une quille sous le bateau qui permet de l'équilibrer et qui bascule à 45° d'un bord et de l'autre. Elle est actionnée par un vérin hydraulique. Et ce vérin hydraulique a explosé. Je n'avais pas la capacité de le réparer puisque c'est une pièce de haute précision. Du coup la quille s'est mis à bouger et il fallait que je la sécurise pour la fixer au milieu. Je l'ai fait tant bien que mal mais ça m'a juste permis d'arriver ici in extremis. Je suis très content d'arriver ici sans plus de dégâts", a expliqué le navigateur.

Troisième de la compétition, Paul Meilhat a dû abandonner avec regret la course en solitaire et se diriger vers la Polynésie française pour réparer son navire. Mais il est très heureux d'être à Tahiti. "Ça fait 8 jours, j'ai eu le temps de digérer quand même. C'est un sport mais on vit quand même des aventures incroyables. le fait d'avoir sauvé mon bateau et de m'être sauvé aussi moi... J'étais quand même très loin de toutes les côtes avec un gros problème. C'est une vraie satisfaction d'arriver ici. En plus j'arrive dans un endroit incroyable. C'est un peu comme dans un rêve. Je ne peux pas ne pas être content d'arriver ici."


Rédaction web  (Interview : Manava Tepa / Laure Philiber)


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision

Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision

Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision

Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision








Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Novembre 2017 - 11:25 Eddy Bellais remporte le titre IKFB

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017