FAITS DIVERS

Le meurtrier de Sandy Ellacott en détention


Mercredi 16 Septembre 2015 à 18:20 | Lu 2999 fois

DRAME - Le meurtrier de Sandy Ellacott a été écroué ce mercredi. L'autre agresseur a été mis en examen. Une veillée aura lieu jeudi à Arue en hommage à "Nini". En réaction au drame, la famille a décidé d'organiser une marche contre la violence samedi.


Tribunal de Papeete. Photo d'illustration. Crédit : Karim Mahdjouba / Tahiti Nui Télévision
Tribunal de Papeete. Photo d'illustration. Crédit : Karim Mahdjouba / Tahiti Nui Télévision
Les suspects de l'agression mortelle  de Sandy Ellacott, 34 ans, ont été présentés au juge ce mercredi. Le meurtrier a été placé en détention provisoire. L'autre agresseur a été mis en examen pour violence aggravée et non-assistance à personne en danger. Il a été placé sous contrôle judiciaire et a interdiction de retourner à Bora Bora. "
Deux personnes ont été déférées cet après-midi devant le juge d'instruction. Le premier pour meurtre, mais aussi pour violence avec arme, car avant d'être battu à mort, le malheureux Sandy Ellacott avait été poursuivi en voiture par deux véhicules. On a qualifié cette poursuite au cours de laquelle le véhicule de la victime avait été percuté à plusieurs reprises pour le contraindre à s'arrêter, de violence avec arme"
, a expliqué le procureur José Thorel au micro de Tahiti Nui Télévision. "Une seconde personne a été mise en examen par le juge d'instruction pour non-assistance à personne en danger dans la mesure où, se trouvant sur le lieu des violences, il n'est pas intervenu. Ni pour appeler les secours en composant le 17, ni pour s'interposer entre l'auteur des violences et la victime qui était déjà au sol."

Le fils du président de la Fédération polynésienne de secours en mer est décédé mardi à l'hôpital de Taaone  des suites de ses blessures. 
Les agresseurs auraient agi sous l'emprise de l'alcool. "Ce sont de jeunes hommes qui, manifestement, ont agi sous l'emprise de l'alcool et peut-être des stupéfiants. L'information, les analyses toxicologiques le démontreront peut-être", a déclaré le procureur. 

Des détails sont encore attendus sur le déroulement des événements qui ont conduit au drame. L'autopsie médico-légale devrait permettre de préciser les causes du décès. Des témoins du drame ont évoqué une tentative de "rouler sur le corps de la victime avec son propre véhicule"... 

Rédaction Web (Interview : Thomas Chabrol)
 

José Thorel, procureur de la République en Polynésie française


Une veillée pour Sandy Ellacott aura lieu à l'église du Sacré Cœur à Arue le jeudi 17 septembre à 19 heures.
Le rapatriement du corps sur l'île de Bora Bora se fera le vendredi 18 septembre à 10 heures.
Le corps sera exposé au domicile familial et la levée du corps est prévue à 15h30. L'inhumation se fera à 16 heures au cimetière familial.

 

La marche blanche contre la violence aura finalement lieu samedi. Organisée par la famille Ellacott, elle démarrera à 16 heures. Deux lieux de départ sont donnés : le parking de l'ancien Hôpital Mama'o (EST), et le parking du Stade Bambridge. L'arrivée est prévue à l'assemblée de la Polynésie française à 17 heures.  







Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:49 12 ans de prison pour le père incestueux

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard