FAITS DIVERS

Le jardin de corail de l'association Tamarii Pointe des pêcheurs, saccagé


Mercredi 23 Août 2017 à 16:42 | Lu 17761 fois

PUNAAUIA - Plus de 200 boutures de corail se sont retrouvées au sol. Le jardin de corail, à but pédagogique, a été vandalisé entre samedi et mardi. Les membres de l'association ne comprennent pas ce qui a pu pousser quelqu'un à commettre un tel acte. Une enquête a été ouverte.


Consternation et indignation à Punaauia. Mardi, les biologistes de l’association Tamarii Pointe des pêcheurs  ont découvert que leurs tables de bouturage de corail dans le lagon avaient été saccagées.  "Ça nous est arrivé à plusieurs reprises d'avoir des dégâts légers que ce soit des kayaks qui passent ou la houle qui abîme les coraux", explique Guillaume Olivier, biologiste. Mais cette fois, le geste est intentionnel. "On a une concession maritime où on a trois tables de boutures de coraux. On a à peu près 400 boutures. Hier (mardi, NDLR) quand on est arrivés, deux des trois tables étaient ravagées. Tous les coraux étaient au sol. (...) Toutes les attaches qui raccordaient les lattes à la table ont été cisaillées. (...) On ne comprend pas pourquoi la personne a fait ça. On s'est retrouvés avec plus de 250 boutures au sol". 

L’association entretient des boutures qui, une fois consolidées, sont transplantées aux abords de la Pointe des pêcheurs pour repeupler le lagon. 
Ce jardin de corail a été financé en grande partie par la commune de Punaauia. Mais le préjudice moral est conséquent. Plusieurs coraux portent le nom d’un enfant. "Au départ le but de l'association est surtout pédagogique puisqu'on reçoit pratiquement toutes les écoles de Tahiti. Les élèves viennent sur la plage, on leur fait faire des boutures de coraux, on leur fait une théorie, on leur apprend la vie du lagon, à quoi sert le corail. Chacun adopte son petit corail. Ensuite on les place sur les tables qui ont été dégradées. Les coraux se développent et au bout de 6 mois, un an, lorsqu'ils sont de taille assez importante, on les transplante sur les massifs alentours pour que l'écosystème revienne autour, que les poissons retrouvent leur milieu corallien. Le but est surtout de sensibiliser la future génération", détaille Olivier. 
 

Les biologistes ont pu récupérer 80% des boutures. "Heureusement ça a été fait entre samedi et mardi donc les coraux ne sont pas morts. On a pu les récupérer. On a passé la journée hier avec les volontaires à les remettre sur la table avec ce qu'on pouvait puisqu'il faut qu'on recommande du matériel". 
Mais, comme les boutures ont subi des chocs, il faudra attendre presque deux années pour qu'elles atteignent une taille correcte. 

Rédaction web avec Esther Parau Cordette

 
 

Guillaume Olivier, biologiste de l'association Tamarii Pointe des pêcheurs







SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB