POLITIQUE

Le gouvernement a présenté le budget 2015 du Pays au CESC


Mardi 2 Décembre 2014 à 11:46 | Lu 109 fois

Projet. Une augmentation de 1,6 milliard Fcfp dans l’enveloppe d’aide attribuée aux communes


Crédit : présidence de la Polynésie française
Crédit : présidence de la Polynésie française
Le président Edouard Fritch et son gouvernement ont présenté, ce mardi matin, le projet de budget 2015 aux membres du Conseil économique social et culturel (CESC) de Polynésie française.

Lors de la première visite du gouvernement au CESC, le 8 octobre dernier, le président s’était engagé à venir présenter le projet de budget 2015, dans la continuité du dialogue et de l’esprit de transparence qu’il a souhaité instaurer avec tous les acteurs institutionnels du Pays.

Dans son discours, Edouard Fritch a expliqué que le vote du budget était un acte fondamental, avec de réelles incidences sur la vie économique du Pays. Il a également rappelé que, comme il l’avait annoncé précédemment, le budget 2015 ne viendrait pas rajouter de pression fiscale sur les entreprises et les ménages polynésiens qui ont déjà consenti de gros efforts l’an passé. Edouard Fritch a salué le travail de son vice-président Nuihau Laurey, qui a su contenir les dépenses publiques et les recours aux emprunts, sans pour autant nuire à la relance et à l’investissement.

Le projet de budget 2015 comprend plus de 39 milliards Fcfp en crédits de paiement, et une augmentation de 1,6 milliard Fcfp dans l’enveloppe d’aide attribuée aux communes à travers la délégation pour le développement des communes (soit 60% de plus qu’en 2014). La relance par la commande publique sera également aidée par les deux nouveaux contrats de projets 2015-2019, d’un montant global de 48 milliards Fcfp qui seront signés très prochainement, et qui concernent des projets Etat-Pays, mais également des projets Communes-Pays-Etat.

Le président a rappelé qu’il était en effet convaincu que les communes pouvaient également participer à la politique de relance de l’emploi, aux côtés du Pays, de l’Etat et évidemment du secteur privé, qui joue un rôle vital dans la relance du secteur économique. Edouard Fritch a en effet cité les grands projets qui sont toujours en discussions, comme le Mahana Beach, le complexe hôtelier d’Atimaono ou encore le projet d’aquaculture dont les travaux devraient débuter dans le courant du premier semestre 2015.
 





SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard