MONDE

Le corps du "cerveau" des attentats a été "formellement identifié"


Jeudi 19 Novembre 2015 à 08:15 | Lu 884 fois

ASSAUT SAINT-DENIS - Abdelhamid Abaaoud, désigné comme le "cerveau" des attentats du 13 novembre, figure parmi les terroristes trouvés morts mercredi pendant l’assaut mené à Saint-Denis, a annoncé le procureur de Paris dans un communiqué.


Crédit : AFP
Crédit : AFP
Le corps d'Abdelhamid Abaaoud, soupçonné d'être l'organisateur des attentats de Paris, a été "formellement identifié comme ayant été tué au cours de l'assaut" mené ce mercredi dans un appartement de Saint-Denis, a annoncé le procureur de la République de Paris. "Il s'agit du corps découvert dans l'immeuble, criblé d'impacts". Le corps du jihadiste belge a été identifié "après comparaison de traces papillaires".

"Abdelhamid Abaaoud, avait essayé de recruter à travers les réseaux des personnes, des Espagnols et principalement des femmes, pour qu'ils soient intégrés et se déplacent pour combattre avec Daech (acronyme arabe de l'EI) en zone de conflit", selon le ministre espagnol de l'Intérieur, Jorge Fernandez Diaz. Mais ce n'était "pas pour combattre des attentats en Espagne, de cela, nous n'avons pas connaissance".

Abdelhamid Abaaoud était passé par un aéroport allemand à destination d'Istanbul en janvier 2014, sans être interpellé faute "d'indications" en ce sens, rapporte la police allemande. "(Il) a été contrôlé le 20 janvier 2014 à l'aéroport de Cologne-Bonn", indique un porte-parole." La police fédérale n'avait pas d'indications selon lesquelles nous devions lui interdire son voyage ou l'arrêter", ajoute-t-il.

Des experts estiment que la présence aux portes de Paris du jihadiste belge Abdelhamid Abaaoud, tué mercredi dans une opération antiterroriste à Saint-Denis, révèle des défaillances majeures dans le système de contrôle aux frontières de Schengen. "Il faut l'admettre, Schengen est une passoire", assure à l'AFP un ancien haut responsable de la DGSE, qui demande à ne pas être identifié. "Ce gars, avec un CV et des antécédents pareils, où qu'il soit entré dans Schengen cela aurait dû provoquer un drapeau rouge. Qu'un client pareil puisse se balader comme ça sans que personne ne s'en aperçoive, ça montre qu'on a un problème, un gros...".

Marine Le Pen estime que la présence en France d'Abdelhamid Abaaoud "pose la question des frontières nationales". "Comment est-il possible que les services de renseignement français n'aient pas recueilli l'information de sa présence sur le territoire national ? Question plus grave et plus fondamentale : comment cet individu a-t-il pu aussi facilement passer les frontières européennes puis françaises pour s'installer en Île-de-France ?", demande la présidente du FN dans un communiqué.

Le conseil de Défense restreint, réuni par le président Hollande, va "faire le point sur la situation intérieure et extérieure", après l'annonce de la mort du jihadiste Abdelhamid Abaaoud et le premier contact téléphonique entre chefs d'état-major des armées française et russe pour discuter de la "coordination" des opérations militaires en Syrie.
Avec AFP
 
Suivez l'info en direct en cliquant ICI







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard