POLITIQUE

Le Président de la République en visite à la mairie de Papeete


Lundi 22 Février 2016 à 11:49 | Lu 622 fois

PAPEETE - Après une visite au marché le Président de la République s'est rendu à la mairie de Papeete. Le Président s'est entretenu avec Michel Buillard dans la mairie, puis il a ensuite assisté a un spectacle de danse polynésienne. Avant de quitter la mairie il a aussi fait un discours.


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
Le Président est arrivé à la mairie de Papeete où il a reçu un accueil très chaleureux à la fois d'un groupe de danse marquisien et de la population regroupée à l'entrée de la mairie. Le service de sécurité a dû jouer es coudes pour écarter les admirateurs un peu trop pressants. Mais tout s'est déroulé sans incident et le Président a pu faireune photo avec le gouvernement et l'équipe municipale de Papeete sur les marches du perron la mairie. 
Le Président s'est ensuite entretenu avec Michel Buillard. Ils parleront probablement du bâtiment de la mairie, inauguré par le mentor de François Hollande en politique, François Mitterrand.

Pendant ce temps, à l'extérieur, dans les jardins de la mairie, les groupes des 5 archipels chantaient et jouaient avant le spectacle en l'honneur du chef de l'état. Tous les officiels, en dehors des personnalités de premier plans qui étaient encore avec le Président, l'attendaient sous un grand chapiteau dans les jardins de la mairie. 

Une mama nous confiait en riant de bon coeur : "j'ai eu la photo avec le Président ! C'était un pari, j'ai gagné !"
"On vient regarder le Président de la République c'est un honneur, mais je viens surtout voir la fille de mon amie qui danse pour le groupe de Kehau, et ça aussi c'est un grand honneur pour elle et pour nous" confier aussi Béatrice La Neve. 

"On est en Polynésie et donc le fait qu'il se déplace, c'est un honneur, même si on n'adhère pas forcément à sa politique ; on est plutôt à droite mais c'est toujours un plaisir : on voit le Président et non le chef de parti" déclaraient Céline et Jérémy Salbasian. 

"Je viens juste regarder, juste le voir, je ne le connais pas tellement, j'ai surtout envie de voir la fête" indiquait Joseph Ehuatu Eahuatua, un Marquisien qui vit à Tahiti. 


"Pour moi c'est comme d'hab ce spectacle, mais quand même ça change un peu, y'a plus de monde que prévu, je l'ai pas vu encore mais j'ai hâte de danser, de montrer notre chant au Président" expliquait Morito Tauiraa, du groupe Toa Huhina de Hiva Oa. 

"Ce qui est important, c'est que ça montre qu'on continue de s'occuper de l'outre-mer, car il semblait que l'outre-mer était oublié à Paris, et d'autre part, les gestes qu'il a fait vis-à-vis de Pouvana'a ne peuvent qu'améliorer les relations avec la France" reconnaît l'historien Yves Babin 

"Je suis contente de voir Hollande, parce que c'est le Président de la France, ça fait vraiment plaisir de jouer pour lui" Mataui Hatitio, 18 ans, de Rurutu, percussionniste du groupe Pupu Tuhaa Pae. Le groupe tahitien entonne le chant "I tera ra tau".

Après être sorti de la mairie le Président a pris place sous un chapiteau, il est accueillit par les cris d'une centaine de danseurs et musiciens. 
Un danseur marquisien qui s'échauffait encore, a quelques minutes du spectacle, indiquait en riant : "Il faut suer pour le Président " 
Puis le spectacle a commencé avec un haka de bienvenue, soutenu par des percussions puissantes. Tous les marquisiens entrent en piste, le public frissonne, la scène tremble sous les pas des 12 danseurs, près d'1,5 tonnes de muscles en actions ! 
Le groupe marquisien est sorti sous les applaudissements, pour laisser place à la troupe O Tahiti E de Marguerite Lai. Très applaudis aussi, les danseurs ont effectué une prestation beaucoup plus aérienne que les virils marquisiens. Ils ont ensuite laissé la place à un spectacle sur le thème de la naissance d'un banian, avec le groupe Hitireva, pour les Raromatai. Une quinzaine de danseuses dans un costume clair très travaillé qui évoque le tapa. Elles montent régulièrement sur un petit faakete, ou le frappent en cadence avec un bâton. 

Au premier rang, François Hollande semblait apprécier, et demandait de temps à autres quelques précisions aux personnalités qui l'entouraient, sur la provenance des groupes ou la signification des gestes. 

Puis vient le tour du Pupu Tahaa pae Hei, qui présentait un groupe mixte. Et enfin Hei Tahiti a pris place sur scène avec d'immenses coiffes, jaunes pour les filles, rouges pour les garçons. Le groupe de Tiare Trompette a débuté sur un rythme endiablé et avec des cris de joie. 

Tous les groupes se sont finalement rejoints sur une scène aussi brûlante que celle du Heiva, pour une dernière danse en commun, c'était la réunion des archipels ! 
Et comme le veut la tradition, lors de son passage à la mairie de Papeete, le président s'est vu offrir  un Tifaifai, sous les applaudissements. 

Avant de quitter la mairie de Papeete, le Président de la République a fait un discours.  "Vous nous avez offert le plus beau des cadeaux, celui d'être dans la République française" déclare François Hollande face aux danseurs de la mairie. 
"Si c'est possible, que le monde entier vienne ici en Polynésie" : les derniers mots de François Hollande à la mairie de Papeete. Il devrait à présent se diriger vers la résidence Labbé à Pirae. L'intégralité de sa déclaration dans la vidéo. 
  

 




 




crédit : Tahiti Nui Télévision
crédit : Tahiti Nui Télévision

crédit : Tahiti Nui Télévision
crédit : Tahiti Nui Télévision

crédit : Tahiti Nui Télévision
crédit : Tahiti Nui Télévision







SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard