POLITIQUE

Le "J'accuse" d'Antony Géros


Mardi 25 Avril 2017 à 16:24 | Lu 3004 fois

PRESIDENTIELLE - Ce mardi, Antony Geros représentant UPLD à l'assemblée et conseiller municipal de la commune de Paea, dénonçait et condamnait des pratiques "clientélistes" et "d'intimidation" de la part du maire de Paea, Jacquie Graffe. Celui-ci refuserait l'accès à certains papiers administratifs aux administrés qui n'auraient pas été voter au premier tour de la présidentielle.


Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
Selon Antony Géros, le maire de Paea, Jacquie Graffe, refuserait de délivrer aux administrés les pièces nécessaires à la mise à jour de leur dossier CPS, sous prétexte qu'ils se seraient abstenus lors du premier tour de la présidentielle. Rappelons que le Tavini, par la voix de son leader, Oscar Temaru, avait appellé au boycott de l'élection présidentielle. Antony Géros a d'ailleurs relayé cet appel, ce matin, en appelant à boycotter le second tour.

"Dans certaines communes, dont la notre, Paea, il y a une politique d'intimidation qui se met en place, menée par le maire Jacquie Graffe, qui consiste à interdire à ses administrés, l'accès à des documents essentiels pour le renouvellement de leur dossier CPS", assène Antony Géros, précisant toutefois, "C'est du moins ce que nous ont rapporté certains d'entre eux."

Ceci, selon le représentant UPLD, et membre du Tavini "afin de les obliger à aller voter, plutôt que de s'abstenir, comme ils auraient souhaité". En médiatisant cette "affaire", Antony Géros espère que "la population aille d'elle même déposer une plainte."

Ce serait suite à la distribution de cartes électorales à Paea, qu'Anthony Géros s'est levé pour dénoncer et prévenir les administrés sur ces pratiques. "Faites attention. si l'agent municipal a le droit de distribuer les cartes d'électeurs, il n'a pas par contre le droit de dire qu'il faut aller voter, sinon les pièces nécessaires pour le renouvellement de leur dossier CPS, ne leur seront pas délivrées."

Quoi qu'il en soit, pour lui, si certains électeurs de Paea se reconnaissent dans la nation Maohi et dans l'accession de ce pays à sa souveraineté, "ils s'abstiendront tous au deuxième tour, même s'ils craignent les possibles représailles de leur tavana."
 
Rédaction Web avec Sam Teinaore







Dans la même rubrique :
< >

Lundi 20 Novembre 2017 - 11:03 Les maires polynésiens veulent se faire entendre

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017