FAITS DIVERS

Le Guardian sauve des naufragés suédois au large des Cook


Jeudi 7 Août 2014 à 17:10 | Lu 159 fois

SECOURS. Le pétrolier "Stena Paris" a récupéré le couple dont le voilier menaçait de sombrer.


L'armée de l'air vient de sauver la vie de deux touristes en détresse. Lundi 4 août, tard dans la nuit, la Nouvelle-Zélande demande au MRCC (Centre de secours en mer de Papeete) d'aider un voilier à la dérive au large des îles Cook. Il s'agit du "Blue Horizon" avec à son bord un coupe de Suédois âgés de 69 et 70 ans. Le mât du voilier est brisé. Le couple s’inquiète d’une possible voie d’eau car les conditions de mer sont rudes. Le voilier est en détresse au large des îles Cook, à plus de 450 km au nord de l’île de Rarotonga et près de 1000 km à l’ouest de Tahiti.

La flottille 25F stationnée à Faa'a envoie un avion de sauvetage. L'appareil arrive sur les lieux mardi 5 août vers 2 heures du matin. La météo est très mauvaise. Avec une couverture nuageuse dense et une nuit sans lune, le noir est total et l’horizon est indiscernable. La descente de l’appareil est poursuivie jusqu’aux limites réglementaires, à 300 pieds d’altitude (90 mètres), en vol aux instruments, avec une visibilité réduite à environ 1 mille nautique (1800 mètres) et des averses de pluie. La mer est formée avec des creux estimés à 4 mètres, le vent souffle en rafales à 25 nœuds.

A 3 heures du matin, le commandant d’aéronef du Gardian aperçoit fugitivement une faible lumière sur l’avant du voilier. La position est enregistrée et les passages suivants permettent d’affiner les coordonnées exactes du signal lumineux. La visibilité n’offrant à chaque fois que quelques secondes pour le repérer.
.
Au fil des passages, les veilleurs équipés de jumelles de vision nocturnes finissent par distinguer une coque. Lors d’une dernière passe l’équipage distingue nettement un voilier démâté, à la dérive et malmené par les déferlantes. Le cap est mis sur Rarotonga pour ravitailler en carburant. Il n’y a toujours aucune réponse radio sur les fréquences de détresse et donc aucune certitude sur le sort des occupants.
En parallèle, le MRCC Papeete poursuit ses contacts avec le RCC Nouvelle Zélande qui l’informe que le pétrolier "Stena Paris" s’est dérouté vers la position estimée du voilier.
Une fois le ravitaillement en carburant effectué, le Gardian redécolle pour guider dès le lever du soleil, le pétrolier "Stena Paris".
L’équipage découvre le voilier avec son mât brisé à mi-hauteur mais ne voit aucune trace de vie humaine. Seul un bref et unique message des occupants est enfin perçu, après plusieurs heures sur zone.
Le "Stena Paris" est guidé vers la position du "Blue Horizon". Le pétrolier se positionne au vent du voilier pour le protéger du vent et de la mer, puis met une embarcation à l’eau et récupère les deux naufragés. Le "Stena Paris"  met le cap vers destination Papeete.
Le gardian met également le cap vers Tahiti où il atterrira vers 11 heures, à l’issue d’une longue mission de secours et où la solidarité des gens de mer aura permis de sauver deux navigateurs suédois.
 





Vos réactions

1.Posté par FEPSM - Les Sauveteurs en Mer de Polynésie le 08/08/2014 00:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo à nos amis sauveteurs de la 25F. Grâce à vous entre autre, deux nouvelles vies ont été sauvés. A bientôt pour de nouveaux entrainements avec nos bénévoles pour renforcer l'efficacité du sauvetage en mer en Polynésie.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:49 12 ans de prison pour le père incestueux

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard