SOCIÉTÉ

Le Contre-amiral Denis Bertrand en terrain connu


Lundi 8 Août 2016 à 15:33 | Lu 1950 fois

FORCES ARMEES - Ce lundi matin à la base aérienne 190 de Faa'a se tenait la passation de commandement entre le Contre-amiral Bernard Antoine Morio de l'Isle et le Contre-amiral Denis Bertrand, désormais commandant supérieur des Forces Armées en Polynésie française.


Crédit photos : Tahiti Nui Télévision
Crédit photos : Tahiti Nui Télévision
S'il est Bourguignon d'origine, le Contre-amiral Denis Bertrand n'en possède pas moins de fortes attaches avec la Polynésie française qui l'a vu grandir et se construire. "C'est un retour au fenua pour moi. J'y ai été enfant, j'y ai appris à nager, j'y suis allé à l'école pour la première fois et  j'ai appris à lire à écrire et à compter, ici, à l'école de Mahina." 

Jeune officier dans la marine, c'est en Polynésie qu'il a fait ses "premières armes". " On peut dire que j'ai véritablement appris le concret de mon métier ici en Polynésie en naviguant des Australes aux Marquises en passant par les Tuamotu." Si dans l'apprentissage de sa vocation, la Polynésie lui a apporté beaucoup, au niveau sentimental elle  n'est pas en reste. "C'est ici que j'ai connu celle qui allait devenir  ma femme, vous comprenez que j'ai un attachement particulier à ce pays."

Concernant sa mission en Polynésie, rien de bien nouveau par rapport à ses prédécesseurs. "Au cœur de ma mission, la protection de nos concitoyens.  Il y a la participation à la sécurité des Polynésiens avec les autres services de l'Etat. Il y a toute l'action de la France dans le Pacifique qui est une zone absolument immense ou nous participons à contribuer à l'équilibre et la stabilité de cette région du monde."

Quant à une réaction concernant l'action de l'Eglise protestante maohi voulant attaquer la France à l'ONU pour crime contre l'humanité, suite aux essais nucléaires. "Le citoyen que je suis lit les journaux, mais le commandant supérieur des Forces Armées en Polynésie française, ne commente pas les conclusions d'un synode d'une église." 
Rédaction web







Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 19:01 Le black tropical s'expose au Mayfly Market

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard