SOCIÉTÉ

La reconversion, une étape difficile pour les sportifs professionnels


Jeudi 13 Octobre 2016 à 12:33 | Lu 3866 fois

SPORT - Pour les sportifs professionnels, pas toujours facile de se reconvertir. Marama Vahirua témoigne. Après avoir quitté les feux des projecteurs, revenir au fenua pour travailler a été plutôt compliqué.


Après 17 ans a avoir porté haut les couleurs de la Polynésie en tant que footballeur professionnel en métropole, Marama Vahirua jongle aujourd'hui entre trois boulots. Mais le retour à une vie normale a été très compliqué. "On n'est jamais vraiment prêts à arrêter le football, à arrêter le sport de haut niveau. Bien sûr, j'ai préparé mon après-carrière. J'ai passé des diplômes d'entraîneur pour devenir coach toujours dans le football. La chance qu'on a nous en tant que footballeurs professionnels, c'est que la FFF (Fédération française de football, NDLR) a mis en place une structure avec l'UNFP (Union nationale des footballeurs professionnels, NDLR), pour permettre aux ex-footballeurs professionnels de rentrer dans la vie normale plus simplement. Mais ce n'est jamais évident", confie Marama. "Le retour à la vie normale a été très difficile parce que tu arrives, tu rentres chez toi avec beaucoup d'idées. Et je me suis aperçue que beaucoup d'enfants du fenua qui partent faire leurs études en France, et qui reviennent avec leurs diplômes et forcément beaucoup d'idées, beaucoup d'envie, beaucoup d'entrain, sont freinés de suite parce que le système est complètement différent de celui qu'on a connu en France. Il ne faut pas venir avec l'envie de tout changer. Il faut s'adapter d'abord (...) à et faire changer les choses tout doucement."

Etre sportif de haut niveau, c'est jongler entre passion et sacrifice nous dira Marama Vahirua. L'ex-footballeur professionnel rêve d'une chose, que la Polynésie mette davantage de moyens pour soutenir nos étoiles montantes tant dans leur carrière, que dans leur reconversion. "Je suis rentré avec beaucoup d'idées, beaucoup d'objectifs à atteindre par rapport au football tahitien, au football polynésien, et même océanien". 

Rédaction web avec Sophie Guébel. 


Le dossier de Sophie Guébel et l'interview d'Anne-Caroline Graffe








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard