BUZZ

La ponte des tortues olivâtres ruinée pour quelques selfies


Mercredi 23 Septembre 2015 à 09:58 | Lu 2812 fois

AMÉRIQUE CENTRALE - Après les selfies meurtriers, voici les selfies dévastateurs. Des touristes en vacances au Costa Rica ont perturbé la ponte des tortues olivâtres en faisant des selfies. Un rituel pourtant essentiel à la survie de cette espèce protégée.


Crédit : Tico Time
Crédit : Tico Time
Les faits se sont déroulés sur une plage de la réserve naturelle d’Ostional, dans l’ouest du Costa Rica. Tous les ans se déroule cet événement hors du commun : la ponte des tortues de mer olivâtres. Cette espèce protégée est vulnérable. Elle vient toujours à la même période pour s’accoupler et faire son nid.  C'est l'un des rares lieux encore préservés de la pollution, de l’industrialisation, ou de la pêche de masse.
Cette année, des centaines de touristes, déposés sur place par des tour-opérateurs, ont investi les lieux et dérangé les animaux.
Certains bloquaient leur avancée, parfois des enfants étaient posés sur leur dos... Selon Libération, certains en ont profité pour prendre en souvenir des œufs ! Beaucoup des tortues, apeurées, ont fait demi-tour. Ce rituel, millénaire, essentiel à leur survie a donc été mis en péril pour des selfies.
 
Les autorités locales, de leur côté, ont lancé une enquête et promis que cela ne se reproduirait plus. "Nous allons réévaluer la façon dont nous travaillons et nous attaquer à la question", a promis au New York Times Mauricio Méndez, directeur adjoint de la zone naturelle protégée.  
Cette zone est normalement inaccessible à cette période de l'année. "La saison de nidification de la tortue olivâtre, qui s’étend d’août à octobre, coïncide normalement avec la saison des pluies au Costa Rica, lesquelles fournissent normalement une barrière naturelle qui protège les tortues et les œufs. La plage est alors entourée par la marée montante et la rivière adjacente déborde, empêchant l’accès sur les ponts," explique le journal local le Tico Time, à l’origine de l’information. "Mais cette année, la faiblesse des précipitations causées par El Niño a provoqué l’assèchement du lit de la rivière, ce qui a rendu l’accès à la plage plus facile." ajoute t-il.

 








Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 07:01 Pour sauver son chien, il boxe un kangourou

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard