SOCIÉTÉ

La marche sur le feu : renouer avec la culture et la partager

CULTURE


Jeudi 2 Juillet 2015 à 15:03 | Lu 462 fois

Le grand prêtre, Raymond Graffe, s'est dit heureux et "très fier" d'officier cette cérémonie et de partager cet aspect de la culture polynésienne au plus grand nombre.


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
La traditionnelle marche sur le feu, umu iti, s'est déroulée hier mercredi au Mahana park. Comme chaque année, l'événement a attiré de nombreuses personnes. Certains ont fait le déplacement par simple curiosité, d'autres pour renouer avec leur culture. 
On retrouve souvent des couples, futurs ou jeunes mariés. "C'est un retour dans la culture locale. On est Polynésiens donc on avait envie de vivre ça. C'est une première", explique un futur marié. "C'est une sorte de renouveau dans notre vie de couple", tente d'expliquer à son tour sa compagne. 

Le grand prêtre, Raymond Graffe, s'est dit heureux et "très fier" d'officier cette cérémonie et de partager cet aspect de la culture polynésienne au plus grand nombre. "Je crois que ce partage de la culture doit s'effectuer avec toutes les ethnies", déclare-t-il au micro de Tahiti Nui Télévision. "Nous sommes le seul peuple de l'univers à faire traverser la population sur la fournaise. Il y a d'autres pays qui pratiquent la marche sur le feu. Mais elle est réservée uniquement à une élite et aux grands prêtres, mais pas au public, pas à la population", explique Raymond Graffe.  

Rédaction Web (Interviews : Esther Parau Cordette)

Des futurs mariés font la marche sur le feu


Raymond Graffe, Grand prêtre



Tags : culture, paea





Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard