SOCIÉTÉ

La lutte contre le cancer s'intensifie


Mercredi 14 Juin 2017 à 17:39 | Lu 1499 fois

CONSEIL DES MINISTRES - Le conseil des ministres s'est déroulé ce mercredi. Parmi les divers points abordés, la stratégie polynésienne de lutte contre le cancer pour la période 2017-2026


Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
Le Gouvernement entend intensifier la lutte contre le cancer. Une action coordonnée est nécessaire, et ce avec 600 nouveaux cas et 300 décès par an. L’adoption d’un "Plan cancer", s’inscrit dans la démarche de cadrage de la politique de santé du Pays.
 
La stratégie polynésienne de lutte contre le cancer regroupe l’ensemble des recommandations issues de travaux débutés en 2014. Elles sont présentées selon huit axes qui couvrent tous les champs d’intervention de la lutte contre le cancer : la compréhension du patient, l’observation de la pathologie cancéreuse, la prévention et le dépistage, ou encore l’organisation des soins et l’accompagnement du patient.
 
Prises en charge thérapeutiques, éducation du patient quant à sa maladie, ce plan cancer est "un ensemble de mesures qui vont être développées progressivement.", précise Jacques Reynal, ministre de la Santé.
 
Deux milliards et demi seront engagés sur cinq ans pour la première phase de ce plan. "Cela permettra la mise en place par exemple d'un mammographe à Taihoae, pour le dépistage du cancer du sein aux Marquises, et également un scanner à Uturoa. Sans compter des moyens supplémentaires qui seront mis en place au CHPF".
 
C'est selon lui "Ce qu'il faut retenir de ce plan cancer. On place le patient au centre de la stratégie de lutte contre le cancer. On replace également, tout ce qui concerne la prévention, lutte contre le tabac etc.. et aussi des campagnes de vaccination qui seront renforcées notamment pour le virus de l'hépatite B."
 
La recherche de gain d’efficience au niveau du dépistage des cancers gynécologiques constitue également un point important. Elle passe par la réorganisation et le renforcement des campagnes avec une meilleure définition des populations cibles et l’instauration d’une politique d’invitation et de relance. 
 
Enfin l’organisation des soins reposera sur le concept de parcours qui vise à optimiser le suivi des patients depuis l’annonce de la maladie, jusqu’à l’accompagnement en soins palliatifs. Il s’agit de faire en sorte que les patients reçoivent les bons soins dispensés par les bons professionnels, dans les bonnes structures au bon moment, le tout au meilleur coût.
 
Là où le bât blesse, c'est la difficulté de trouver des oncologues. Même si, selon le ministre, le nombre de médecins oncologues est satisfaisant. "Nous en trouvons quand même, mais les difficultés sont de deux ordres. D'une part, ce sont des personnes qui viennent d'ailleurs et donc il faut qu'ils acceptent de venir dans un pays qu'ils ne connaissent pas et d'autre part, nous avons des difficultés à leur offrir des revenus qui sont parfois un peu élevé pour nous."
 
Le Plan cancer retient 8 axes, 29 objectifs, 48 orientations et 91 mesures. Un certain nombre de mesures sont déjà en place et financées, comme les campagnes d’information ou les programmes de dépistages ou ont fait l’objet d’une promesse de financement de la part de François Hollande lorsqu'il était à l'Elysée.
 
Au sujet de cette promesse de financement, les 700 millions et les trois oncologues promis par François Hollande dans les Accords de l'Elysée, un an et demi après la signature de ceux-ci, qu'en est-il. "Il y a la fois des conditions qui sont à remplir, nous sommes en train de répondre aux dernières exigences et questionnement de la part du gouvernement central. Mais nous croyons en l'engagement du gouvernement français." , répond  Jean-Christophe Bouissou, porte-parole du gouvernement.
 
Un comité de pilotage sera mis en place pour la mise en œuvre du Plan cancer. Il devrait se réunir deux fois par an, pour faire un point sur l’avancée de la mise en œuvre du Plan cancer.
 
Rédaction Web avec Laure Philiber


Les autres points abordés en conseil des ministres
- Evolution du système de dédouanement Fenua Import Export (F.E.N.I.X.)
- Suivi d’exécution du budget général au 31 mars 2017
- Transformation digitale de la chaîne comptable
- Attribution d’aides financières pour les entreprises
- Evolutions du dispositif de traitement de surendettement des particuliers
- Déplacements des agents de la fonction publique à l’étranger : prise en charge des frais de visa induits par certaines missions
- Caisse de soutien des Prix du coprah : approbation du compte financier 2016, budget primitif 2017
- Zones de mouillages dédiées aux navires soumis à l'obligation de pilotage à Moorea
- Détaxation du carburant pour les navettes maritimes communales ou de groupement de communes
- Vers une reconnaissance au niveau national des certificat et brevet polynésiens des métiers d’art
- Subventions de fonctionnement pour des collèges et lycées publics
- Carte scolaire des enseignements du second degré pour l’année scolaire 2017-2018
- Convention sur les rapports entre la Polynésie française et les enseignements privés Catholique, Protestant et Adventiste sous contrat d'association avec l'Etat
- Adhésion de la Polynésie française à l’Oceania Regional Anti-Doping Organization (ORADO)
- Heiva à Rurutu : subvention en faveur de l’association Manureva i te Rai Matuatini
- Ciné des îles et tournée « Champignons de Paris » : subvention à l’association du caméléon
 
Rédaction web avec communiqué
 
L'intégralité du compte rendu du conseil des ministres








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB