FAITS DIVERS

La commune de Moorea condamnée à verser 20 millions de Fcfp à la famille d'un noyé


Mercredi 17 Juin 2015 à 17:53 | Lu 7596 fois

JUSTICE. Deux choses sont reprochées à la commune : n'avoir pas mis en place de panneau de signalisation pour prévenir du danger de la baignade, et l'arrivée tardive des pompiers. En effet, à l'époque, les pompiers n'ont pu intervenir suffisamment rapidement. Leur embarcation était en panne.


Moana Jardin lutte depuis 3 ans et demi pour que la prudence de son compagnon soit reconnue, et pour éviter que d’autres familles ne connaissent les mêmes déboires que la sienne. Elle est la compagne d’Hugues Fagot, décédé dans un accident de paddle à Haapiti le 23 novembre 2011. Moana a finalement été entendue par la justice. La commune de Moorea est condamnée à verser à la compagne et à la fille du défunt 20 millions de Fcfp de dommages. La commune devra également se mettre en conformité avec la loi. 
 
En 2011, Moana et Hugues étaient en week-end à dans une auberge de Haapiti. L’un des premiers moments de vacances en famille depuis la naissance de leur bébé âgé d’un an… Moana et Poeti, la compagne et la fille de Hugues Fagot, n’oublieront jamais le 23 novembre 2011. Le jour où ce père de famille de 40 ans, parti en paddle n’est jamais revenu.
Depuis sa disparition, Moana se bat pour que sa fille sache que son père n’a pas pris de risque délibérément. Et pour éviter d’autres décès.
 
Condamnée une première fois, la commune avait déposé un recours. Mais la cour administrative d’appel de Paris vient de rendre sa décision.
La mairie de Moorea devra verser 20 millions de Fcfp de dommages à la famille d’Hugues Fagot. Une somme plus importante que lors du premier jugement. Deux choses lui sont reprochées : n'avoir pas mis en place de panneau de signalisation pour prévenir du danger de la baignade, et l'arrivée tardive des pompiers. En effet, à l'époque, les pompiers n'ont pu intervenir suffisamment rapidement. Leur embarcation était en panne. 
 
Cette affaire a également permis de découvrir qu’aucune législation n’encadre l’activité de paddle sur le fenua. Aucune mesure de sécurité n’est donc obligatoire. 


Tags : Haapiti, Moorea





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:49 12 ans de prison pour le père incestueux

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard