SOCIÉTÉ

La cigarette électronique pourrait être cancérigène


Mercredi 27 Août 2014 à 06:00 | Lu 1229 fois

SANTE. L'OMS préconise d'interdire la e-cigarette dans les lieux publics.


L’Organisation mondiale de la santé recommande d’interdire la vente de cigarette électronique aux mineurs et surtout son usage dans les lieux publics. La vapeur d’eau exhalée serait aussi nocive pour la santé des enfants que la cigarette. Malgré cet avertissement les revendeurs, les consommateurs de cigarette électronique ne sont pas inquiets.
Pourtant la vapeur de cigarette électronique contiendrait des produits cancérigènes. En plus petite quantité que dans la cigarette classique mais ces produits restent tout de même dangereux pour la santé. Interdire l’usage de la cigarette électronique dans les lieux publics ne dérange pas les revendeurs. Comme l'explique Anthony Tutard, les clients cherchent avant tout à arrêter de fumer. Près de la moitié auraient complètement arrêté de fumer. Une minorité a repris la cigarette traditionnelle.
En Polynésie française, depuis le mois de mars 2010 il est formellement interdit de fumer dans les lieux publics. Cette interdiction pourrait s'étendre à la cigarette électronique.
 


Tags : JT français




Vos réactions

1.Posté par cigarette électronique le 28/08/2014 04:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Premièrement, la vapeur qui sort d'une cigarette electronique n'est pas de la vapeur d'eau, tout simplement parce que l'e-liquide contient d'autres composants que l'eau et que l'on retrouve ces éléments dans la vapeur. C'est une erreur que l'on retrouve souvent sur les forums et parfois dans les articles de journalistes.
Concernant le caractère soi-disant cancérigène de la cigarette électronique, aucun des composants des e-liquides ne constitue une telle toxicité : ni le propylène glycol, ni la glycérine végétale (qui sont par ailleurs utilisés dans l'alimentaire), ni les arômes.
D'autre part, contrairement à la cigarette traditionnelle, la cigarette electronique ne produit pas de combustion : par conséquent elle n'émet ni du goudron, ni du monoxyde de carbone (deux substances cancérigènes).
Enfin, la cigarette electronique ne contient pas non plus les 4000 composants irritants ou cancérigènes ou "addictifs" de la cigarette traditionnelle : mercure, acétone, arsenic, ammoniaque...

Merci de préciser sur quelle étude scientifique se basent ces conclusions et quel composant de la cigarette electronique serait concrètement cancérigène.

2.Posté par TNTV le 28/08/2014 09:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme cela est précisé dans le reportage, les préconisations viennent de l'Organisation mondiale de la santé.

3.Posté par cigarette electronique le 28/08/2014 21:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et l'OMS se base sur quelle étude scientifique ? L'organisation mondiale de la Santé n'est pas un laboratoire d'analyse scientifique. Et quel composant de la cigarette electronique provoquerait précisément le cancer ? Car sur moins de 20 lignes de textes, seule une phrase est en rapport avec le titre de l'article. Peut-être aurait-il fallu approfondir le raisonnement, remettre en question les "idées", les nuancer... plutôt que les plaquer ainsi comme ça : une phrase = une "idée"...

"Interdire l’usage de la cigarette électronique dans les lieux publics ne dérange pas les revendeurs." Je peux vous assurer que si la cigarette electronique et les e-liquides finissent par être interdits dans les lieux publics, j'aurais beaucoup de mal à faire essayer les modèles à mes clients dans ma propre boutique !

Au juste, quel revendeur avez-vous interrogé pour tirer ces conclusions ? Vous vous êtes basé un échantillon de combien de revendeurs ? A moins que ce soit simplement une opinion ;)

4.Posté par Camélia le 13/12/2015 13:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est bon, on a eut les détails : l'étude en question a été faite dans des conditions anormales d'utilisation de la cigarette électronique (un peu comme si allumait une cigarette normale par le mauvais coté pour comparer ...) bref : du vent.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 17:47 200 athlètes marquisiens privés des jeux inter-iles

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard