SOCIÉTÉ

La carte postale a-t-elle toujours la cote ?


Dimanche 6 Novembre 2016 à 15:40 | Lu 1633 fois

VOYAGE - Elle évoque les voyages et semble tenir encore tête à Internet. La carte postale n' a pas écrit son dernier mot ! Au fenua, les paysages des lagons bleus et des plages de sable blanc séduisent toujours les touristes. A l'heure des échanges instantanés sur les réseaux sociaux, le petit carton rectangulaire résiste et fait toujours plaisir aux destinataires.


Crédit photo: Thomas Chabrol
Crédit photo: Thomas Chabrol
Face à l'envoi de posts sur FaceBook ou Instagram, la carte postale n'est pas si désuète que ça ! On compte encore de nombreux inconditionnels de l'image prête à poster. Avec ses couleurs saturées, la carte postale est une invitation au voyage. 
"C'est quelque chose que l'on peut garder et mettre dans un album. Et quand les enfants grandissent ça permet de se remémorer les souvenirs. Alors qu'avec Facebook on peut tout perdre , l'ordinateur peut tomber en panne. Lorsque vous recevez quelque chose envoyé de part le monde avec un timbre, ça a plus de signification pour moi", témoigne une touriste australienne.

Des motifs kitch aux superbes prises de vue, la carte postale se décline en différents formats et son prix reste largement abordable, entre 80 et 380 Fcfp selon la qualité du papier.  Prendre le temps de choisir une carte en boutique c'est faire preuve d'un investissement personnel, de l'achat à l'envoi... "C'est un support différent...j'ai toujours acheté des cartes postales dans mon enfance quand on voyageait. Donc je continue à le faire , mais je ne sais pas si la jeune génération le fera encore, car elle est bercée par le numérique. Mais pour moi, c'est vraiment important de garder ce bout de papier à la maison", explique un touriste californien.

Avec la frénésie du tout connecté, les ventes ont certes baissé ces dernières années, mais la carte postale résiste. L'imprimerie STP Multi-press à la Punaruu en produit 200 000 par an, pour une quinzaine de clients : des hôtels, des particuliers ou des sociétés d'édition. Les cartes de "voyage'" représentent 80% des commandes car la Polynésie offre un décor parfait pour ce marché.

Bruno Paquet, directeur de production précise : "On imprime 200 000 cartes postales à l'année. Les volumes restent les mêmes qu'il y a quelques années. Par contre il faut les renouveler, les modes changent et la façon de présenter les cartes postales doivent suivre. Il y a aussi le choix du papier qui est déterminant pour la tenue de la carte postale, et la finition qui comprend le pelliculage, (NDLR: film plastique sur le recto)".

Produit phare des boutiques de souvenirs, les cartes remplissent toujours les présentoirs. Et il suffit d'une vague de croisiéristes pour réduire leur nombre sur les présentoirs. Objet plaisir parfois déco, la carte postale est un cadeau que l'on offre sans attendre de réponse immédiate. Quelques mots suffisent pour valoriser  l'intention qu'elle représente.  Et dans une boite aux lettres, la découverte d'une  belle carte fait toujours plaisir.
 

Thomas Chabrol







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard