SPORT

La Polynésie apporte son soutien à la Vendée Va’a


Mardi 9 Décembre 2014 à 16:52 | Lu 479 fois

Métropole. En 2015, une semaine entière sera consacrée à la Polynésie


Crédit : présidence de la Polynésie française
Crédit : présidence de la Polynésie française
Le salon nautique qui se tient jusqu’au 14 décembre, au parc des expositions, porte de Versailles, à Paris, a été le théâtre, dimanche, d’une conférence de presse de la mairie des Sables d’Olonne sur le stand de la région Pays de la Loire, au cours de laquelle a été présentée la prochaine édition de la Vendée va’a prévue du 13 au 16 mai 2015.
 
"Les Sables d’Olonne nous offrent la possibilité, grâce au va’a, de mieux faire connaître la Polynésie française", s’est réjouie Angelina Bonno, chef par intérim de la Délégation de la Polynésie française à Paris. Invitée à s’exprimer, par les organisateurs de la Vendée va’a, elle a noté "la volonté des Sablais de se réapproprier le va’a" et rappelé que le gouvernement de la Polynésie française soutenait désormais l’épreuve. Un soutien qui devrait aller grandissant dans les années à venir.
 
En 2015, la nouveauté viendra d’une semaine entière consacrée à des animations polynésiennes. Elle se déroulera en marge de l’épreuve sportive. Cours de danse, shows tahitiens, contes, conférences, projection de films, littérature, sculpture ou encore gastronomie, la liste des activités proposées est longue. Elles permettront de mettre en valeur la culture polynésienne. Une mission qui a notamment été confiée à la délégation de la Polynésie française.
 
Denys Rémy, créateur de la course Vendée va’a, a rendu hommage au gouvernement de la Polynésie française et à Angelina Bonno. Aux côtés de Lionel Pariset, conseiller municipal des Sables d’Olonne, en charge du nautisme, il a annoncé la création d’une association Sables Polynésie va’a Yeu . Elle aura vocation à développer un partenariat fort avec la Polynésie française grâce, notamment, à des échanges culturels et sportifs, mais aussi de technologies, de formations et la création d’une école de va’a aux sables d’Olonne.
 
Denys Rémy a indiqué que l’édition 2015 accueillerait vingt équipages venus du monde entier. Ils étaient dix-sept l’an dernier. L’esprit qui prévaut à chaque épreuve est celui du partage et de la convivialité. A titre d’exemple, il a souligné que les piroguiers d’Electricité de Tahiti, vainqueur de l’édition 2014 avaient prodigué nombre de conseils aux autres piroguiers. Il a notamment tenu à saluer l’implication toute particulière de Doris Hart, présidente de la Fédération tahitienne de va’a. "Elle a l’objectif de développer le va’a en Europe", a-t-il déclaré.
 
Par ailleurs, le fondateur de la course a mis en avant l’effort particulier d’Air Tahiti Nui qui a proposé que tous les participants de la Vendée va’a bénéficient de 50% de réduction sur les billets aller-retour Paris-Papeete. Une aubaine pour tous ceux qui souhaiteront se rendre, par exemple, en Polynésie française pour assister à la mythique course Hawaiki Nui va’a qui se dispute, chaque année en novembre, aux Iles Sous-le-Vent.
 
Enfin, un peu plus tard dans l’après-midi, HinarereTaputu, Miss Tahiti et 1ère dauphine de Miss France, est venue à la rencontre des organisateurs de la Vendée va’a. Ces derniers se sont dits très touchés par sa simplicité, sa disponibilité et sa gentillesse.
 
 






Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 10:08 Matahi Drollet, admiratif et admiré

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard