MONDE

La France amorce une coopération inédite avec la Russie


Mardi 17 Novembre 2015 à 14:32 | Lu 746 fois

SYRIE - Ce mardi le président russe Vladimir Poutine a ordonné à ses navires de guerre déployés en mer Méditerranée d'entrer en "contact direct" avec le porte-avions Charles-de-Gaulle et de "coopérer avec les alliés" français.


Selon l'agence France presse, sur le front syrien, la France amorce une coopération inédite avec la Russie dans la lutte contre le groupe EI, alors que Moscou a admis pour la première fois que le crash de son avion en Egypte était bien dû à un attentat à la bombe.
La confirmation de l'attentat contre l'avion russe dans le Sinaï et les attaques à Paris démontrent que le groupe État islamique (EI) a pu en 18 mois constituer un réseau à travers le monde, selon les experts.

L'EI a réussi ces deux attaques alors que son "califat" à cheval sur l'Irak et la Syrie est attaqué de toutes parts. En réponse, les attentats comme ceux de Paris ou du Sinaï représentent "une étape logique dans la progression de la stratégie (...) globale" du groupe, assure Charlie Winter, expert de l'EI.
À propos des attentats de Paris, ce spécialiste note que "leur complexité montre qu'elles ont été bien préparées et coordonnées". Pour Charlie Winter, "un groupe comme l'EI réussit vraiment lorsque ses actions suscitent une frénésie médiatique. Cela lui donne de la pertinence".

La Russie a mené ce lundi "un nombre significatif de frappes sur Raqa", le fief du groupe État islamique dans le nord de la Syrie, selon un responsable américain. Les Russes ont prévenu les Américains avant de mener ces frappes, qui "pourraient" avoir impliqué notamment des missiles tirés depuis des bâtiments en mer et des bombardiers à long rayon d'action, a précisé cette source.

Selon le chef d'état-major russe Valeri Guerassimov, l'aviation de Moscou a frappé en 48 jours d'intervention 4111 cibles en Syrie pour un total de 2299 sorties, détruisant 562 postes de commandement, 64 camps d'entraînement et 54 ateliers de fabrication de munitions et de matériel.

Le président François Hollande et Vladimir Poutine ont également approuvé une "coordination plus étroite" de leurs agences de renseignements sur le conflit syrien après les attaques terroristes de vendredi à Paris, a annoncé mardi le Kremlin.
"Un détachement naval français mené par un porte-avions arrivera bientôt dans votre secteur. Il faut établir un contact direct avec les Français et travailler avec eux comme avec des alliés", a déclaré Vladimir Poutine lors d'une réunion de l'état-major de l'armée russe consacré aux opérations militaires en Syrie.

François Hollande annonçait ce lundi que le porte-avion Charles-de-Gaulle allait être déployé en Méditerranée orientale pour prendre part aux opérations en Syrie. Il va quitter Toulon, dans le sud de la France ce jeudi.

D'après AFP







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard