SOCIÉTÉ

La DSP manifeste aux portes du Haut-commissariat


Mardi 25 Avril 2017 à 17:11 | Lu 4253 fois

GROGNE - Ce mardi matin, après avoir effectué une minute de silence à la mémoire de leur collègue froidement abattu sur les Champs-Elysées, les policiers de la DSP ont manifesté devant le haut Commissariat pour demander "la protection et la reconnaissance de leur métier".


Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
C'est suite à l'appel du syndicat unité SGP police Force Ouvrière et de son représentant WallaceTeina que cette  manifestation s'est tenue. Si ce mouvement précède celui qui se tiendra en métropole, mercredi, pour demander la "Protection et Reconnaissance pour les policiers", localement, le mouvement avait ses propres revendications à faire connaître. En "vrac", recrutement, suspension de vacations, risques psycho-sociaux et politique du chiffre, et indemnité temporaire de retraite.

Wallace Teina, nous explique le premier point de leurs revendications: "Le syndicat FO Police a demandé la mise en place en urgence d'un plan de recrutement, car on a beaucoup de nos jeunes qui réussissent le concours national et qui sont affectés en métropole et qui ne peuvent pas dans l'immédiat revenir sur le territoire à cause d'un décret qui les bloque pendant huit ans."

Le deuxième point concerne les vacations: "l'administration veut nous imposer un cycle qui ne nous convient pas. On demande la suspension et nous allons demander au préfet et au haut-commissaire à ce que ce soit le commissaire Mario Banner qui se saisisse de ce dossier et que l'on puisse revenir à la table des discussions."

Sur le troisième point, celui des risques psycho-sociaux, "Beaucoup de nos délégués subissent des pressions, de la part de notre hiérarchie. Nous disons "Cela suffit." On arrête pas de nous dire "la politique du chiffre", alors que l'on sait qu'en France, elle n'a plus lieu d'être, vu que la priorité, c'est le terrorisme. On ne comprend pas pourquoi ici on doit courir après le chiffre" et de préciser, "On nous donne de plus en plus de missions, sauf que les moyens n'y sont pas. C'est cela que nous dénonçons et pour cela que nous demandons un plan de recrutement."

Enfin, Le dernier point, concerne le décret de l' indemnité temporaire de retraite. "On a demandé la réouverture de ce dossier là, de geler le plafond actuel de 960 000 fcfp et de remettre en place le système du régime alternatif qui depuis 2009 n'est toujours pas mis en place".
Rédaction Web avec Sam Teinaore







Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Août 2017 - 15:27 Association recherche surdoués

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB