POLITIQUE

L'union des femmes d'Océanie interpelle les instances politiques et religieuses


Mercredi 16 Juillet 2014 à 15:31 | Lu 50 fois

SÉMINAIRE. Du 14 au 17 juillet à la station Gump de l’université de Berkeley à Moorea.


L’Union des femmes francophones d’Océanie (UFFO) examine aujourd'hui mercredi 16 juillet la plate-forme du Pacifique 2005-2015 sur l’avancement des femmes et l’égalité des sexes qui sera révisée prochainement en février 2015 par les Nations Unies à New York.
Elle a adopté à l’issue de la 2e journée d’atelier du 15 juillet les recommandations suivantes :
 
  • Prenant en considération les impacts du changement climatique sur la santé, la sécurité alimentaire, l’héritage culturel, les conditions de vie et de bien-être des populations océaniennes,
  • Considérant que le changement climatique se manifestant par la montée des eaux, la salinisation des nappes phréatiques, l’acidification de l’océan, la diminution de la biodiversité, l’intensité plus forte des cyclones et des houles,
L’Union interpelle les gouvernements, les institutions politiques, coutumières et religieuses, la société civile, les partenaires de développement national, régional et international, les bailleurs de fonds afin de :
  • Engager et motiver les communautés, notamment celles des îles et des archipels éloignés, dans l’identification et la mise en œuvre des stratégies d’adaptation et promouvoir la prise en compte du genre, notamment en les informant sur les risques des impacts du changement climatique ;
  • Utiliser les médias, les réseaux associatifs et religieux, les communes pour vulgariser l’information sur les impacts sociaux, environnementaux et économiques, particulièrement ceux découlant de l’exploitation des ressources naturelles et des grands projets de développement économique ;
  • Prioriser le changement des comportements en introduisant cette information dans les programmes éducatifs ;
  • Sanctionner les pratiques irrespectueuses et pollueuses de l’environnement ;
  • Prendre en compte dans toute initiative des secteurs publics et privés, les 3 piliers du développement durable qui sont la croissance économique, le développement social et la protection de l’environnement ;
  • Soutenir et accompagner les actions de formation, d’information et de sensibilisation menées par la plate-forme régionale de l’UFFO dans leurs territoires et pays respectifs.


Tags : Moorea




SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard