SOCIÉTÉ

L'hôpital de Taravao est en grève


Jeudi 9 Avril 2015 à 16:58 | Lu 332 fois

Santé. Les médecins grévistes souhaitent, entre autres revendications, une permanence des soins.


L'hôpital de Taravao est en grève depuis hier mercredi 8 avril. Actuellement, 9 médecins y travaillent dont 4 urgentistes. Les grévistes aimeraient qu'un 5e les rejoigne. D'autant plus que deux d'entre eux souhaitent donner leur démission... "Il n'y a qu'un seul médecin (par jour, NDLR) pour couvrir les urgences. Si les conditions se détériorent de plus en plus, j'ai peur que personne n'accepte plus de venir travailler dans ses conditions et que, tôt ou tard, l'hôpital de Taravao ne puisse plus remplir sa fonction de service public", s'inquiète un médecin gréviste qui souhaite garder l'anonymat. 

Les médecins grévistes souhaitent également une permanence des soins. En effet, actuellement, mieux vaut ne pas être malade en dehors des horaires normaux. "La direction de la Santé nous autorise à intervenir sur un accident, une noyade ou un accident à domicile, aux heures ouvrables. C'est à dire de 7h30 à 15h30 en semaine. Passé 15h30 en semaine ou durant les week-ends ou durant les fériés, nous avons interdiction d'abandonner le service. Ce qui revient à dire que la personne qui aura son accident avant 15h30 en semaine pourra être secourue par un médecin ou une infirmière. La personne qui aura son accident après 15h30 en semaine, ou durant le week-end, ne pourra pas être secourue", explique le médecin gréviste anonyme. 

Les grévistes se plaignent par ailleurs de la "non-reconnaissance du travail de nuit, dimanche et jours fériés". Les médecins ne perçoivent aucune majoration de salaire dans ces périodes. 

Les professionnels regrettent également que certaines de leurs heures supplémentaires n'aient pas été payées. Sur ce point, fait rare, une plainte de la direction de la Santé a été déposée contre ses agents. "J'ai été nommé en novembre dernier. Lorsque j'ai vu arriver plusieurs états de services, pas que de Taravao, de toutes nos structures, j'ai vu qu'il y avait des anomalies, en particulier à Taravao. On a fait une enquête. On a interrogé l'hôpital de Taravao. Les réponses ont amené l'administration à porter plainte", explique François Laudon, directeur de la Santé. 

L'établissement s'interroge sur l'avenir de la structure et attend les conclusions du schéma d'organisation. "Aujourd'hui, cet hôpital de Taravao est une structure qui existe. On ne pourra pas la fermer, sinon il y aura un problème social derrière. Seulement, on s'interroge sur quel type d'organisation faut-il mettre en place dans cette structure de soins. Est-ce que cela va être un hôpital de médecine chirurgie obstétrique, ou est-ce que cela va être un service d'hospitalisation de personnes grabataires, un centre de moyen séjour, un grand centre médical, un centre de Smur délocalisé... On a des schémas possibles. Mais pour l'instant, je ne peux prendre aucune décision en attente de la réflexion", explique le directeur de la Santé. 

Le préavis de grève des médecins de l'hôpital de Taravao :

preavis_greve_taravao.jpg préavis grève taravao.jpg  (126.64 Ko)


François Laudon, directeur de la Santé







Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 13:07 Le Taaone fait son Téléthon

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard