SOCIÉTÉ

L'hélistation du Centre hospitalier du Taaone inaugurée


Vendredi 18 Mars 2016 à 16:16 | Lu 384 fois

SANTE - Il aura fallu attendre 5 ans et des travaux de 36 millions Fcfp pour que l'hélistation du Centre hospitalier du Taaone soit opérationnelle. Elle permettra de gagner un temps précieux lors des évacuations sanitaires d'urgence depuis les îles


L'hélistation du Centre hospitalier du Taaone a été inaugurée aujourd'hui en présence du Président de la Polynésie française, Edouard Fritch, du Haut-commissaire de la République, Lionel Beffre, et du ministre de la Santé, Patrick Howell. Mais elle a déjà permis de réaliser une vingtaine d'évacuations sanitaires depuis le début de l'année.

Cette hélistation marque l'entrée de la médecine d'urgence polynésienne dans une nouvelle ère, car elle permettra aux patients pris en charge par le SAMU ou par la Direction interarmées du service de santé de gagner un temps précieux pour l'accès au plateau technique de l'hôpital. L’ambulance aérienne rendra désormais plus facile l’aide médicale urgente pour les îles du Vent, les îles Sous-le-Vent et les Tuamotu de l’Est.
Il faut rappeler que le stade communal de Arue avait par le passé servi de zone d’atterrissage pour certaines évacuations sanitaires particulièrement urgentes.

Accessible de jour comme de nuit, cette hélistation facilitera également l'accès au CHPF dans les situations les plus exceptionnelles, avec un nombre significatif de victimes et l’obstruction des voies de circulation par exemple. Les secours, après un cyclone ou un tsunami, seront aussi grandement facilités.

Il aura tout de même fallu attendre 5 ans pour que cette hélistation soit opérationnelle. Lors de la livraison de l'hôpital, celui-ci ne correspondait pas aux normes en la matière. Des travaux ont donc dû être réalisés en prenant en compte le poids de l'appareil, l’étanchéité des surfaces, les équipements incendie, la mise aux normes de la signalisation lumineuse et des dispositifs d’évacuation, ou encore pour mettre en place les liaisons radio. Cette opération a finalement représenté un investissement de près de 36 millions de Fcfp, avec une importante contribution de l’Etat, à hauteur de près de 80% (25 millions Fcfp).

Les deux hélicoptères Dauphin "Hina" et "Kea" de la base 35F serviront d'ambulances aériennes. Ils pourraient également bientôt faire le lien entre plusieurs hôpitaux de la Polynésie française. Le Président Edouard Fritch annonçait ce matin, que le ministre de la Santé travaillait activement à étendre ces installations, en aménageant des hélisurfaces ou hélistations à Uturoa et à Taravao.
 
Rédaction Web










Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 11:38 Huit lettres pour montrer sa solidarité

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard