SOCIÉTÉ

L'épicerie solidaire pour lutter contre la précarité


Vendredi 19 Août 2016 à 17:27 | Lu 3540 fois

Chaque année, le coût de la vie augmente. Des gens perdent leur emplois et de plus en plus de familles ont du mal à finir les fins de mois. Les besoins de base comme l’alimentation, l’eau ou l’hygiène élémentaire deviennent difficiles à trouver pour les exclus de notre société. Que faire quand le drapeau noir flotte sur la marmite. Une solution, l'épicerie solidaire.


Crédit photo : Tahiti Nui Télévision
Crédit photo : Tahiti Nui Télévision
Les épiceries solidaires sont des petits magasins de la Croix-Rouge qui permettent d’acheter des biens de première nécessité. Ils luttent contre l’exclusion sociale en permettant à chacun, quels que soient ses revenus, de se nourrir correctement, de vivre dignement et de ne pas tomber dans  la précarité.

Comment fonctionne ces épiceries solidaires ? Karl Lis, président de la croix rouge en Polynésie française, nous l'explique. "Nous avons des partenariats avec des supermarchés, des magasins d'alimentation, des importateurs qui nous donnent des denrées alimentaires que nous mettons ensuite à disposition dans nos épiceries. (Ndlr: il existe en Polynésie sept  épiceries solidaires. six fixes et une mobile)".

L'argent reste le nerf de la guerre contre la pauvreté. "On ne peut pas vivre éternellement de subventions. On essaye de trouver des solutions palliatives. Parmi celles-ci, on essaye de récupérer les invendus auprès des magasins. Malheureusement, tous ne jouent pas le jeu. On tente de les sensibiliser. Mais on ne baisse pas les bras".

Depuis le début de l'année, les épiceries solidaires ont aidé 2 420 personnes . Si certains hésitent à venir dans les épiceries solidaires parce que "ça fait honte", ils ont tort. L'épicerie solidaire respecte la dignité de la personne. Ni  charité, ni assistanat. Il est demandé aux bénéficiaires de cette aide une participation financière de 10%.

Outre la lutte contre la précarité, la croix rouge en Polynésie a lancé un programme de lutte contre les addictions sous la tutelle de la croix rouge française. "C'est un programme qui existait déjà  en métropole et qui a été "tropicalisé" pour que ce soit adapté aux spécificités du pays. Ce programme a été bien accueilli par les diverses associations et aujourd'hui ce projet a été récompensé par le trophée Dunant (Ndlr : Henry Dunant, fondateur de la croix rouge)".

Le programme Turumono (Ndlr : soutenir et pallier) lancé en 2015 est un programme de réduction des usages de drogue et des conduites addictives  auprès des jeunes et leurs familles. Il se délivre en trois points. Retarder et prévenir les premiers usages de drogues chez les jeunes. Accroître le repérage et l'orientation vers une prise en charge précoce et spécialisée. Renforcer le réseau d'acteurs sur le terrain autour des jeunes et de leur familles.

Comme on le voit, avec les épiceries solidaires et le programme Turumono, la croix rouge Polynésie est présente sur tous les fronts et se bat avec  les moyens dont elle dispose. Des hommes et femmes de bonne volonté. De l'abnégation et la volonté de ne laisser personne au bord du chemin.

 
Rédaction Web avec Laure Philiber et Maite Mai







Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 17:47 200 athlètes marquisiens privés des jeux inter-iles

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard