POLITIQUE

L'Union Populaire Républicaine compte 72 adhérents en Polynésie


Lundi 13 Mars 2017 à 13:47 | Lu 1514 fois

PRESIDENTIELLE - François Asselineau, candidat mystère, quasiment inconnu de l'électorat français a recueilli plus de 500 parrainages. il fera donc partie des candidats à la Présidentielle 2017. Afin d'en savoir un peu plus sur l'homme dont les idées semblent recevoir un écho favorable dans l'opinion, nous avons rencontré Jérôme Gasior, représentant l'Union Populaire Républicaine en Polynésie.


Crédit photo: LPR
Crédit photo: LPR
Jérôme Gasior est le référent en Polynésie de François Asselineau, et il explique les 500 parrainages obtenus par celui-ci par un travail de terrain entamé il y a déjà deux années. "Nous avons des militants très motivés qui ont fait deux ans de travail auprès des maires pour expliquer notre démarche"

Si on le classe parmi les "petits candidats", c'est parce qu'il est inconnu du grand public, mais pour son référent polynésien, ce "n'est pas un petit candidat. Au contraire, c'est un grand candidat." Et d'expliquer, "il a rencontré le Pape, il a déjeuné avec le président chinois, il a été chef de cabinet ministériel auprès de plusieurs ministres, il connait très bien ses dossiers.. Pour toutes ces choses, c'est plutôt un grand candidat."

S'il ne monopolise pas les écrans télé, c'est sur Internet que François Asselineau bat campagne. "François Asselineau a commencé par faire des conférences devant deux ou trois personnes puis, il les postait sur sa page Youtube et Facebook. Petit à petit par ce biais, il a rallié de plus en plus de gens à sa cause et on arrive au chiffre de plus de 17 000 adhérents  à l'Union Populaire Républicaine, grâce à cela."

Si il y a quelques semaines le candidat avait du mal à passer dans les médias classiques, désormais c'est corrigé. Son mouvement prenant de plus en plus d'ampleur sur la toile (près de 9 millions de vues sur YouTube), les télés et radios commencent à s'intéresser à lui. Ce qui fait dire à Jérome Gasior que cela va ramener encore plus de monde au parti.

Pour le candidat au poste suprême, "Les sujets clivants, à savoir qui divisent la France, ne sont pas la priorité. On les laisse de côté temporairement", explique Jérome Gasior. "Il faut que l'on reprenne notre destin en main" précise t-il. "Aujourd'hui le sujet est que l'on ne peux plus rien décider. On s'est fait voler notre souveraineté par l'Europe." On l'aura compris François Asselineau est pour un "frexit", une sortie de l'Europe.

L'Union Populaire Républicaine semble attirer des électeurs de tous bords, "droite, gauche, extrême-gauche ou droite, tous les horizons politiques sont représentés et sont rassemblés autour d'une idée: récupérer notre souveraineté et notre démocratie."

Si l'on fait remarquer à Jérome Gasior que ce programme est quand même proche de celui du Front National, celui-ci rétorque : "Ils ont copié pas mal de nos points, on a vu Florian Phillipot, le vice-président du FN, assister à l'un des meeting de François Asselineau et il prenait des notes". Poursuivant, "ils sont flous sur l'Europe, un coup ils veulent sortir et  l'autre ils veulent renégocier. Nous ce que l'on dit, c'est comme on ne peut plus modifier le statut au sein de l'Europe, il faut en sortir."

En métropole, le parti est en forte progression et regroupe aujourd'hui plus de 17 000 adhérents ; en Polynésie française, 72 personnes y ont adhéré.

 
Rédaction Web avec Thomas Chabrol

Le programme de François Asselineau








Dans la même rubrique :
< >

Lundi 20 Novembre 2017 - 11:03 Les maires polynésiens veulent se faire entendre

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017