SOCIÉTÉ

L'UPLD s'oppose à l'achat d’une centrale au gaz par EDT-Engie


Mercredi 5 Avril 2017 à 18:05 | Lu 1235 fois

ENERGIE - Tina Cross, Antony Geros et Richard Tuheiava ont dénoncé ce mercredi le projet d’EDT Engie d’utiliser près de 15 milliards de francs de fond d’investissement pour l’achat d’une centrale au gaz. Pour l’UPLD cette idée va à l’encontre du plan de transition énergétique du gouvernement adopté par l’assemblée.


Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
Une centrale à gaz à 14 milliards 800 millions de francs pour l’UPLD la Polynésie n’en a pas besoin. L’Union veut mettre un frein à la demande d’EDT-Engie au  gouvernement. Un document stratégique d’EDT ENGIE, que  Valentina Cross a reçu de façon anonyme, fait état de la création d’un fond d’investissement pour remplacer un groupe électrogène par une centrale au gaz. Un projet en total désaccord avec la politique énergétique du pays, selon l’UPLD.
 
"Le plan de transition énergétique prévoit d'aller vers les énergies vertes. En plus les groupes électrogènes marchent toujours et peuvent fonctionner jusqu'en 2030". Pour Tina Cross, "Tout cela, c'est pour que la multinationale augmente son monopole et son pouvoir absolu sur l'énergie dans notre pays."
 
Et dans la ligne de mire de Richard Tuheiava, Antony Geros et Valentina Cross : le nouveau ministre de l’énergie. Pour les trois élus, Heremoana Mamaatuaihutapu ne maîtrise pas les tenants et les aboutissants de cette matière très complexe.
 
Même si Richard Tuheiava lui reconnait des qualités. "Il a prouvé qu'il était un bon ministre, notamment dans le projet d'écotourisme dans la vallée de Papenoo et je le salue pour cela, mais là, nous avons affaire à un dossier qui même au sein de l'UPLD nous a valu plus de deux ans de prise de connaissance et de compréhension."
  
Contacté, le ministre n’a pas souhaité réagir à ce stade du dossier. La croisade de l’UPLD contre EDT Engie pour faire baisser les prix de l’électricité se poursuit. Le système de péréquation créée il y a 27 ans ne profite pas à tout le monde pour les élus de l’opposition.
  
Quant à l’attribution du marché de la distribution de l’électricité au sud de Tahiti à EDT, l’union va saisir l’association Anticor, qui lutte contre la corruption pour l’éthique en politique, ainsi que le futur ministre de la justice. La plainte déposée il y a mois auprès du parquet pour délit de favoritisme est pour l’instant restée sans suite.
 
Rédaction web avec Esther Parau Cordette







Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 23 Août 2017 - 17:09 Le Pays repense son système de santé

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB