SOCIÉTÉ

L'Etat subventionne l'Adie à hauteur de 24 millions Fcfp


Jeudi 18 Août 2016 à 17:55 | Lu 1961 fois

ECONOMIE - Ce jeudi matin, le Haut-commissaire de la République, René Bidal, et Wendy Mou Kui, directrice régionale de l’Association pour le droit à l’initiative économique ont signé, une convention annuelle de financement de l’Adie pour la Polynésie française. L’Etat poursuit en 2016 son soutien avec une subvention de près de 24 millions de Fcfp


Crédit photo : Haut-commissariat
Crédit photo : Haut-commissariat

L’association pour le droit à l’initiative économique (Adie) est une association reconnue d’utilité publique qui aide les personnes n’ayant pas accès au marché du travail et au système bancaire classique, à créer leur entreprise et donc leur emploi, grâce au microcrédit et à un accompagnement adapté. Le microcrédit, c’est aussi un outil de cohésion sociale, puisqu’il permet à chacun, de parvenir à la dignité et au respect par l’insertion économique.
 

L’Etat poursuit en 2016 son soutien à l’Adie de Polynésie française, avec une subvention de 24 millions de Fcfp qui permettra de pérenniser l’action de l’association notamment dans les archipels des Australes et des Tuamotu, et d’appuyer des actions de promotions du microcrédit. Preuve de l'efficacité de cette économie solidaire, 70% des initiatives et projets économiques qui ont été aidées au titre de l’Adie sont toujours en activité après deux ans d’existence.
 

Pour René Bidal, Haut-Commissaire, "Je pense que ce système d'économie solidaire est complémentaire des grands comptes et des grandes entreprises de Polynésie, qui participent à la richesse de l'économie polynésienne. Notamment dans les archipels où l'on a dans le secteur primaire, des besoins de microcrédits. Et c'est tout à fait bon, parce que d'une part on permet à quelqu'un de s'épanouir personnellement et surtout de maintenir l'emploi dans les archipels. La contribution de l'Etat est de 24 millions de Fcfp, somme qui permet de couvrir à peu près les besoins. Nous tentons d'augmenter cette aide à 1,5 million Fcfp de façon à ce que certains projets un peu plus important puissent être pris en compte." (ndlr : jusqu'à présent, le plafond de l'aide apportée pour une demande de microcrédit est de 1 million Fcfp).


Pour les porteurs de petit projets qui se voient refuser des crédits par les banques, l'Adie est la solution. Ils vous aideront à monter les dossiers de financement et à finaliser votre projet.

 


Rédaction Web avec David Chang 


 

 



Tags : adie, économie





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 10:53 Les animaux ont aussi des droits

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard