MONDE

Julia, une Tahitienne candidate au titre de Miss Toulouse


Mercredi 15 Mars 2017 à 13:14 | Lu 17046 fois

PORTRAIT - Julia est une "demie", moitié tahitienne, moitié toulousaine. Son enfance c'est le Pacifique, son adolescence la métropole. La jeune femme souhaite devenir médecin. Mais cette année, un autre défi l'attend : l'élection de Miss Toulouse qui la conduira, peut-être, jusqu'à celle de Miss France...


Crédit : Julia Carcassès
Crédit : Julia Carcassès
Julia Carcassès est une fille du Pacifique. La jeune femme est née au fenua d'un père tahitien et d'une mère originaire de métropole. Ce sont ses parents qui ont ouvert la boutique Natureland, bien connue à Papeete. À l'âge de 7 ans, elle déménage avec sa famille en Nouvelle-Calédonie. Mais elle revient tout de même chaque année à Tahiti. 

Puis, à 12 ans, direction la métropole où la famille s'installe à Toulouse. Même si les eaux turquoise des lagons polynésiens lui manquent, c'est avec plaisir qu'elle découvre la ville où son père a grandi.  "J’ai pu découvrir l’histoire de cette ville, j’ai aussi appris l’occitan, langue romane encore parlée dans certains villages, mais aussi la gastronomie et beaucoup d’autres choses. Aujourd’hui, j’ai 18 ans, j’ai bien grandi".

Julia a obtenu un baccalauréat scientifique avant de décider de s'orienter vers une première année commune aux études de santé (PACES). Elle aimerait devenir chirurgienne en cardiologie. Une jeune fille qui a de l'ambition et la tête bien pleine. Mais pas seulement...

Crédit : Julia Carcassès
Crédit : Julia Carcassès
Julia a décidé de se présenter au concours Miss Toulouse. Ce sont ses amies qui l'ont poussée à se lancer dans l'aventure. Et elle aimerait aller jusqu'à l'élection de Miss France. "Devenir Miss Toulouse serait un énorme honneur pour moi. Et bien sûr, la couronne de Miss France en fait rêver plus d’une, ce serait un rêve pour moi aussi de devenir Miss France. Je suis déjà impatiente de participer à l’élection de Miss Toulouse." 

Si elle accède à la plus haute marche du podium, Julia espère bien pouvoir mettre en avant sa double culture toulousaine et polynésienne. Et après les concours de beauté, elle se voit bien revenir travailler dans l'hôpital où elle est née, à Tahiti. 

Après Marine Lorphelin Miss et future médecin, pourquoi pas Julia Carcassès ? 

 
Manon Kemounbaye Della-Maggiora







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB