SOCIÉTÉ

Jour J pour les inscriptions à l'université


Lundi 3 Juillet 2017 à 16:33 | Lu 999 fois

EDUCATION - La campagne d’inscriptions à l’université de la Polynésie française a démarré ce lundi et se clôturera le vendredi 7 juillet. Ce lundi matin c'est plus de 250 étudiants qui se sont rendus sur les hauteurs d’Outumaoro avec leurs dossiers. Une procédure pas facile pour tout le monde avec plusieurs papiers à fournir.


Jour J pour les inscriptions à l'université
C’est dans une ambiance calme que le processus d’inscription s'est déroulé dans trois bureaux différents.  Et c'est tant mieux, car l'on attend pour cette semaine 1 200 étudiants, selon Patrick Capolsini, président de l’Université de la Polynésie Française. "Aujourd'hui, pour se roder doucement, nous avons 200 étudiants, et à partir de demain nous montons en puissance avec 350 inscriptions par jour, jusqu'à la fin de la semaine". Pour les absents, il y aura une deuxième période d'inscription qui se tiendra entre le 8 et le 17 août.

Tout a été prévu pour que les inscriptions se déroulent en toute quiétude. "Les étudiants doivent prendre rendez-vous via notre site web, puis ensuite, il y a toute une chaine avec un premier bureau puis un autre pour les inscriptions administratives, puis un dernier pour les inscriptions pédagogiques où ils choisiront des options, des spécialités à l'intérieur des formations qu'ils ont choisies".

Pour les nouveaux bacheliers qui s’inscrivent en première année de licence, ils doivent fournir plusieurs pièces pour compléter leur dossier. "Je suis venue inscrire ma cousine qui est de Rangiroa, et il faut beaucoup de papiers. Papiers d'identité, relevés de notes du Bac, carte Cps, etc… Mais le plus difficile est de trouver un logement.", explique cette jeune femme.

Outre les inscriptions administratives et pédagogiques, ceux qui viennent des îles doivent revenir pour déposer une demande de logement. "Ils ont jusqu'au 8 août pour déposer leur demande de logement, mais on leur demande de venir le plus vite possible, car les derniers jours, c'est toujours un peu la cohue.", indique Patrick Capolsini.
 
 
Rédaction Web avec Oriano Tefau et Juliano Tautu.







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB